RMC Sport

Raquil privé de JO

L'athlète français, victime d'un accident de la route, ne devrait pas participer aux prochains JO.

INFO RMC. Victime d'un accident de moto, Marc Raquil souffrirait de problèmes musculaires et de douleurs aux adducteurs. Son indisponibilité devrait se situer entre quatre et six semaines. Autant le dire tout de suite, les JO de Pékin se joueront sans Marc Raquil, selon son manager Alain Blondel.

« A priori, ce serait juste des problèmes musculaires et des douleurs aux adducteurs. A suivre… mais là il faudra compter quatre-six semaines d’arrêt. Pour lui, la saison est terminée, oui », a confirmé Blondel.

La nouvelle n'est évidemment pas bonne, aussi bien pour Raquil lui-même que pour le camp olympique français. Stéphane Caristan, son coach, raconte les circonstances malheureuses de son accident.

« C’était mardi soir, précisément, sur l’A86 près de Créteil. Il a eu un accident de moto. Une voiture lui aurait fait une queue de poisson sans clignotant. Il a voulu l’éviter, il a freiné fort. Il est passé au-dessus du véhicule, au-dessus de sa moto également. Son bassin a touché le réservoir d’essence et il s’est fait une lésion aux adducteurs. Le diagnostic est lourd : saison terminée, six semaines de soin. Le moral n’est pas au beau fixe, tant chez le coach que chez les athlètes du groupe. On est tous avec Marc en tout cas ».

« Il était abattu, pas loin de la dépression, en larmes. On peut comprendre qu’à trente ans, avec tous les efforts qu’il avait faits pour participer aux Jeux Olympiques, ce soit une immense déception pour lui. Il a eu plein de pépins cette année mais il est toujours revenu, toujours plus fort avec des doutes certes mais avec une grande envie. Dans la vie, il est comme ça, il donne sans compter, il est généreux. Malheureusement, il tombe de très haut là d’autant qu’il avait fourni un travail exceptionnel ».

Coup dur donc pour le champion d'Europe du 400m, déjà privé des Mondiaux 2005 et 2007 en raison de blessures à répétition et qui avait tout tenté pour revenir au plus haut niveau. Marc Raquil, selon son entraîneur, pouvait prétendre raisonnablement au relais 4x400 (d'ores et déjà qualifié pour les JO de Pékin) et qui sait, jouer sa qualification en individuel... Mais le verdict est tombé, la faute à un stupide accident de moto.

La rédaction - François-Xavier de Châteaufort et Alix Dulac