RMC Sport

Severino : « Hamilton Sabot a fait le job »

Isabelle Severino

Isabelle Severino - -

Isabelle Severino, membre de la Dream Team RMC Sport, revient sur la performance d’Hamilton Sabot, médaillé de bronze des barres parallèles. L’ancienne double championne d’Europe des barres asymétriques estime que le Français mérite sa médaille. « On n’a jamais perdu le sourire. C’était difficile. Lorsque sur les deux finales, l’une d’elles ne se passe pas très bien, alors qu’il y avait Cyril Tommasone, vice-champion du monde en titre, c’est un peu dur. Ce mardi, Hamilton Sabot n’était pas forcément le favori mais il a fait son job. Son passage a été très bon. C’est une médaille pour toute la gymnastique après le parcours difficile de l’équipe de France durant cette olympiade hommes et femmes confondus. Hamilton a eu une pensée pour tous les blessés qu’il a cités. Ça fait du bien. Il méritait largement cette médaille au moins pour avoir été jusqu’au bout de son programme olympique. Avec des si, on fait beaucoup de choses. Sans nos vrais potentiels de médailles, on savait que ce serait difficile. Sur le papier, Hamilton n’était pas le meilleur. Il est entré en finale in extremis. C’est très rare d’avoir une finale à neuf. Il y avait un ex-aequo. Même lui, le jour des qualifications, il pense qu’il est premier remplaçant et qui ne rentrerait donc pas en finale. Ce n’était pas gagné pour Sabot.

Le fer de lance de la gymnastique française

« Hamilton est quelqu’un de particulier. A l’entraînement, il n’en fait qu’à sa tête. C’est une personne qui s’économise beaucoup mais qui sort de belles choses sur les grands rendez-vous. Au niveau de la préparation, ce n’est pas évident pour les entraîneurs de le gérer. C’est un gymnaste extrêmement élégant. C’est un très joli garçon. Avec cette médaille de bronze, on risque encore d’en entendre parler. Hamilton est un de nos plus beaux gabarits. Il peut remercier tous ses partenaires de travail. Ils l’ont bien porté jusqu’à cette médaille. Sabot a pu placer son gros mouvement pendant les trois jours de compétition. Mais, Il fallait qu’il soit bien placé pour pouvoir l’envoyer.