RMC Sport

Tests rétroactifs : les résultats connus fin avril

Les analyses effectuées sur une série d’échantillons sanguins des JO de Pékin pour y déceler l’EPO Cera auront nécessité trois mois.

Après la découverte, à la fin de l’année 2008, de cas positifs à l’EPO Cera, érythropoïétine dite à « effet retard », sur des coureurs cyclistes du dernier Tour de France, le CIO avait décidé en décembre de mener les mêmes analyses sur plus de 400 échantillons sanguins prélevés sur des athlètes, cyclistes, nageurs et rameurs à Pékin. Les rétroanalyses, menées par les laboratoires de Lausanne et Paris, ont débuté en janvier et se seront donc poursuivies jusqu’à fin avril. L’IAAF, la fédération internationale d’athlétisme, qui avait mené le même type de tests sur une cinquantaine d’échantillons, avait annoncé fin janvier, un cas positif (la marcheuse grecque Athanassia Tsoumeleka). En cas de résultat positif à la fin du mois, le CIO a prévu de communiquer de manière non nominative. Ce sera, selon la procédure habituelle, la commission de discipline qui annoncera ultérieurement l’identité des sportifs.

La rédaction