RMC Sport

Montréal: Teddy Riner vainqueur en finale pour son grand retour, 20 mois après

Absent depuis novembre 2017, Teddy Riner a réussi son retour en remportant le GP de Montréal ce dimanche. Le Français a battu en finale le Japonais Hisayoshi Harasawa. Sa 148e victoire d’affilée !

La route de Tokyo passait par Montréal. Pour Teddy Riner, en tout cas. Après 20 mois de pause, le Français, double champion du monde et décuple champion du monde, a fait son grand retour en compétition officielle au Canada ce dimanche. Et a gagné, comme avant ! En finale, le Français a battu le Japonais Hisayoshi Harasawa sur o soto-gari dans le golden score. C’était déjà son adversaire malheureux en finale des Jeux olympiques 2016, à Rio de Janeiro. Et ils ne s'étaient plus croisés depuis.

Un Teddy Riner engagé, capable d'accélérations et qui a fait tomber à chacun des quatre tours de compétition. La suite? Retour en France dès lundi matin puis stage à Houlgate dans le Calvados, avant de s'engager (normalement) au tournoi de Croatie dans deux semaines. Sera-t-il aux Mondiaux fin août à Tokyo? Ce tournoi du Canada lui a sûrement apporté des réponses.

Cette victoire est la 148e consécutive pour Teddy Riner, invaincu depuis septembre 2010. Elle est surtout le signe, pour le Français, que la préparation des JO 2020 à Tokyo a bien débuté. Absent depuis novembre 2017, descendu à la 35e place mondiale chez les +100 kg, il a repris l’entraînement intensif fin janvier. "Ça m'a fait énormément de bien de ne pas penser au tapis, de prendre du temps pour moi et ma famille, j'en avais besoin, a expliqué le Français. Mentalement, j'ai bien soufflé. Et physiquement, j'ai bien récupéré. J'ai pris le temps de soigner tous mes bobos." Ses adversaires à Montréal ont dû s’en rendre compte.

Une demi-finale serrée

Teddy Riner a remporté son premier tour ce dimanche par ippon, après 1 minute et 8 secondes de combat face à l'Américain Ajax Tadehara. Il s’est ensuite qualifié pour les demi-finales en infligeant un ippon au Roumain Vladut Simionescu, sur harai-goshi, après 2'27. Pour aller en finale, ça a été plus chaud face au Tchèque Lukas Krpalek, n°2 mondial, battu sur harai goshi après 5'57 de combat (waza-ari).

Un match très serré, contre le champion olympique des moins de 100 kilos, qui a été bon en défense et a essayé de profiter des erreurs de placement du Français. Après son geste victorieux, Teddy Riner a montré son dossard doré de champion olympique, faisant bien comprendre qui était le patron. En finale, le Français a fini par faire mordre la poussière au Japonais Hisayoshi Harasawa. Dans un an, à Tokyo, ça vaudra peut-être une troisième médaille d’or olympique pour Teddy Riner.

LP avec MM