RMC Sport

Ribout : « Il faut que je m’accroche »

Morgane Ribout

Morgane Ribout - -

Sans podium international depuis plus d’un an, Morgane Ribout a retrouvé cette joie ce week-end à l’occasion du Tournoi de Prague. La championne du monde 2009 est montée sur la deuxième marche du podium, battue en finale par la Française Sarah Loko. Elle oublie peu à peu ses soucis même si elle avoue qu’elle a peu de chances d’être titulaire aux prochains championnats d’Europe.

Morgane Ribout, malgré votre beau parcours à Prague (5 victoires et 1 défaite en finale), la déception est-elle supérieure à la satisfaction d’avoir enfin réalisé une belle compétition ?

Je suis un peu sur la déception d’avoir perdu en finale, surtout parce que je n’étais pas très loin de l’avoir gagnée. A quarante secondes de la fin, je tombe. J’essaye de voir le positif en me disant qu’un podium c’est bien. Cela fait un an que j’enchaînais les contre-performances…

Vous aviez la caisse pendant cette compétition et on vous a vu prendre plus de distance avec vos adversaires.

J’ai réussi à rester lucide et à ne pas m’emballer. Cela m’a permis de mieux gérer toute cette ambiance. Ça allait au niveau de la caisse et de l’esprit. Je manquais peut-être un peu d’agressivité mais je n’ai pas fait de grosses erreurs. L’un de mes objectifs de travail était de rester droite pour bien voir ce qui se passe. Ainsi, j’ai moins de risques d’être déséquilibrée. J’ai gardé un peu de distance et ça m’a permis de profiter des opportunités qui venaient.

Comment s’est déroulée cette finale contre Sarah Loko ?

Je ne m’attendais pas du tout à ce revirement de situation. J’avais l’impression d’avoir le combat en main. J’avais réussi à garder la distance pour éviter le corps à corps. Je marque au début du combat et derrière je ne vois pas la chose arriver. A 40 secondes du terme ça fait toujours mal.

Est-ce encore plus dur parce que c’est une Française en face ?

C’est chiant, on peut le dire, mais c’est la vie.

Avez-vous cette motivation qui vous fuyait il y a peu ?

Bien sûr et encore plus aujourd’hui puisque je remonte enfin sur un podium. Je n’aime pas trop m’emballer alors j’attends de voir. C’est intéressant et cela me redonne de la confiance dans le travail que je fais au quotidien. Il faut que je m‘accroche pour garder le fil.

Avec la victoire d’Automne Pavia au Tournoi de Paris et celle de Sarah Loko face à vous à Prague, êtes-vous derrière ces deux filles pour une place aux championnats d’Europe (21 au 24 avril à Istanbul) ?

Oui certainement. Je pars dans l’idée que ce sera elle qui fera les championnats d’Europe. Comme ça je ne risque pas d’être déçu à espérer que ce soit moi. Ce n’est pas ça qui va mettre un terme à tout le reste. Je continue de m’occuper de moi. C’est un peu décevant mais ce n’est pas grave.

Propos recueillis par Morgan Maury