RMC Sport

Agnel : « J’ai les crocs pour les prochaines saisons »

Yannick Agnel

Yannick Agnel - -

Avec l’élimination du relais 4x100m 4 nages, ce vendredi matin, Yannick Agnel en a donc terminé avec ses premiers JO. Champion olympique du 200m et du 4x100 m nage libre et médaillé d’argent du 4x200m, Yannick Agnel tire le bilan.

Yannick, vos JO ont été exceptionnels mais quelle est votre médaille préférée ?

Une médaille, c’est quelque chose de merveilleux. C’est difficile d’en choisir une. Sur les relais, on vit des choses tellement plus intensément qu’en individuel car on a le temps de regarder les copains, de vibrer pour eux. Même cette médaille d’argent sur le 4x200m était géniale. On a tout donné. Honnêtement, je ne pourrais pas choisir. 

Vous avez seulement 20 ans, l’avenir est devant vous…

Je nage depuis 10 ans bientôt déjà. Tout le monde me dit que c’est le début de ma carrière mais les gens ne voient pas les 10 ans qu’il y a derrière. J’ai les crocs pour les prochaines saisons. J’imagine déjà les futures choses à travailler. J’ai envie. J’ai de l’appétit.

Comment réagissez-vous au compliment de Michael Phelps qui disait que s’il avait été opposé à vous en finale du 200m, vous l’auriez fumé ?

C’est plutôt cool (rires). C’est gentil de sa part. Quand j’étais petit, Van den Hoogenband et Thorpe me faisaient rêver aux Jeux Olympiques. Je me rappelle d’un 200m avec ces deux nageurs. Je me suis dit, si je dois ressembler à quelque chose plus tard, j’aimerais bien ressembler à eux dans l’absolu.

Vous sentez-vous capable de suivre les traces de Michael Phelps ?

Non, je ne pense pas. 8 médailles d’or en une seule olympiade (à Pékin en 2008, ndlr), ça me paraît assez incongru. C’est quelqu’un d’exceptionnel. Depuis l’âge de 15 ans, il est recordman du monde, champion du monde. Il a des titres olympiques. En plus d’être un grand champion et le nageur le plus talentueux de tous les temps, humainement, il est également exceptionnel. Il a tout.

Propos recueillis par Pierrick Taisne