RMC Sport

Agnel : « Je n’ai peur de personne »

Yannick Agnel

Yannick Agnel - -

Pour les premiers JO de sa carrière, le Niçois entre en lice ce dimanche lors des séries du 200m (11h20). Détenteur de la meilleure performance mondiale de l’année en 1’44’’42, le nageur français brigue clairement une place sur le podium.

Yannick, malgré l’absence Michael Phelps, ce 200 m pourrait bien être l’un des grands moments de ces JO…

Ça le sera au vu de la densité et de la performance des nageurs dans le monde. C’est assez exceptionnel. Je suis excité rien qu’à l’idée d’y penser et d’en parler. J’en attends pas mal de choses.

Etes-vous surpris par le fait que Phelps ait abandonné ce 200 m ?

Oui et non. Cela fait de longs mois qu’il n’est pas dans sa meilleure forme sur cette course. Quand il participera aux autres, il voudra vraiment décrocher une médaille d’or. Et puis, il y aura un duel avec Lochte à la clé.

Et vous, vous sentez en forme pour défier Lochte ou Biedermann ?

Ah oui, sans problème ! Etre le meilleur performeur mondial de la saison ne veut pas dire grand-chose. C’est une année assez particulière. Chacun a son cycle de préparation. Mais je me sens en forme. Je n’ai peur de personne.

« Je suis très joueur »

On a le sentiment que vous aimez ce genre de défis ?

Oui, je suis très joueur. Cela donne un certain goût à l’aventure. J’aime bien qu’il y ait un peu de piment dans la course. 

Pourquoi aimez-vous le 200 m plutôt que le 100 m ?

Je préfère le 200m parce que cela fait longtemps que je le nage. Je le maîtrise plus que le 100m. J’aime aussi la notion de tactique. Le 100 m ne l’est pas vraiment, il ne faut pas se leurrer. Pas besoin d’avoir fait math sup pour comprendre la tactique d’un 100m. Sur le 200, il y a des éléments qui ne sont présents sur du sprint. Les phases sous l’eau, par exemple, les coulées font partie de la nage pure et ne sont pas du tout présentes sur un 50 ou un 100m. Il faut beaucoup plus s’en servir sur un 200 m. Idem pour les virages.

Vous disputez vos premiers Jeux Olympiques avec des chances de podium...

C’est une chance sans en être une. On a énormément travaillé pour ça. Il ne faut pas se mettre de pression particulière pour ça. Ce n’est pas très utile. Il faut juste en profiter un maximum. On va abattre nos cartes assez rapidement. J’espère qu’on aura la meilleure quinte (sourire).

Le titre de l'encadré ici

Un casting de luxe sur 200 m|||

Ce devait être LA giga course des Jeux Olympiques de Londres. Avec les absences de Phelps et Thorpe, non qualifiés sur la distance, ce ne sera que LA mega course à suivre. Mais quel casting de rêve ! Si la logique sportive est respectée, Yannick Agnel devrait retrouver en finale (lundi) l’Américain Ryan Lochte, multi médaillé olympique et mondial, le Sud-Coréen Park Tae-Hwan, double champion du monde du 400 m, le Chinois Yang Sun, recordman du monde du 1500m, et Paul Biedermann, double champion du monde et triple champion d’Europe du 200 m. LA concurrence s’annonce féroce.