RMC Sport

Bernard met le feu aux séries

Alain Bernard

Alain Bernard - -

L'Antibois a frappé fort ce matin lors des séries du 50m NL dans le bassin de Schiltigheim. En 22''09, il devance Frédérick Bousquet (22''39) et Fabien Gilot (22''39). La grande explication en finale est prévue à 17h11.

Il va y avoir de la mousse ce jeudi soir dans le bassin de Schiltigheim, la cité des brasseurs. Alain Bernard a réalisé ce matin le meilleurs temps des séries en 22’’09 devant Frédérick Bousquet (22’’36) et Fabien Gilot (22’’39). « Je me suis senti bien, confiant et serein. Le 50m, ça va très vite. Il ne faut pas rater grand chose explique le champion olympique du 100m. Ce soir, ce sera complètement différent mais je suis très content d'avoir le premier temps des séries. » Et quand on lui demande ce que cela signifie de réaliser, en relâchant dans les derniers mètres, la deuxième performance mondiale de l'année, à 2 centièmes de son dauphin du jour Frédérick Bousquet, l'Antibois coupe : « Ça représente le meilleur temps des séries aux championnats de France, c'est tout. On verra ce soir, je ne vais pas m'enflammer, mais je ne pensais pas nager si vite ce matin. »

Une barre de céréales à la main, gros sourire, Fabien Gilot, 3ème ce matin, ne s'est pas vraiment exposé ce matin. « Je n'ai pas forcé. Après, on verra si cela suffira ou pas mais je me suis senti bien ce matin… Bonnes conditions, faciles, je n'étais pas à fond… Je regarde la course, donc c'est bien. Je suis confiant pour ce soir, comme d'habitude ça va être la grosse bagarre. » Et quand on lui demande ce que signifie ce petit sourire qui ne quitte pas son visage, le Marseillais rigole. « Je suis confiant et heureux de vivre, c'est tout. » Seuls les deux premiers ce soir en finale valideront leur billet pour les championnats du monde de Shanghai. Fred Bousquet ne le sait que trop bien et il est déjà parti récupérer, zappant la case « presse » du matin. Le premier rendez-vous des sprinteurs tient déjà toutes ses promesses. Amaury Leveaux, épuisé par une grosse bronchite il y a 10 jours, a déclaré forfait ce matin. Le vice-champion olympique de l'épreuve préférant se concentrer sur le 100mde vendredi, tout comme William Meynard, le Marseillais pourtant qualifié pour la finale mais qui a décidé de ne pas nager ce soir.

L'effervescence n'est vraiment pas la même chez les sprinteuses, mais Camille Muffat, lancée dans un grand Chelem en nage libre après son succès sur 800m mercredi,(elle s'alignera sur 200m et 400m également), a réalisé les minimas demandés ce matin sur 100m (54’’44c). Lara Grangeon sur 200m 4 nages (2'14"93) peut également encore croire à une qualification pour les Mondiaux cet été à Shanghai. Hugues Duboscq a lui pris ses repères ce matin sur 200m brasse avec le meilleur temps en 2’12’’96. Il ne « suffira » au triple médaillé de bronze olympique que de s'imposer ce soir en finale pour valider son premier billet pour Shanghai. Il n'y aura en revanche pas de Françaises aux mondiaux sur 50m brasse. Fanny Babou, la plus rapide ce matin (32’’09), n'a pas réalisé les minimas. Il n'y aura pas de nageur également sur 400 4 nages.

Julien Richard à Schiltigheim