RMC Sport

Dites 17 !

Benjamin Stasiulis

Benjamin Stasiulis - -

Ce samedi à Budapest, l’équipe de France de natation a décroché deux nouvelles médailles, en bronze. Troisièmes, Benjamin Stasiulis sur 200 m dos et les relayeurs du 4x200m permettent à la France de porter son total de médailles à 17. Un record.

La France n’a pas attendu la dernière journée des championnats d’Europe pour rentrer dans l’histoire de la natation française. De 15, la nouvelle marque record est désormais passée à 17 médailles. A entendre la jeunesse triomphante tricolore, elle ne risque pas de tenir longtemps dans les prochaines années. Grande star française de cet Euro, le Niçois Yannick Agnel se projette déjà vers l’avenir, juste après avoir décroché la médaille de bronze avec ses coéquipiers du relais 4x200 mètres : « On a un relais super jeune. La moyenne d’âge est de 20 ans. Des médailles, on en aura pas mal derrière. Avec cette médaille de bronze, on est l’embryon de quelque chose qui peut devenir pas mal.». Il faut dire qu’après l’or sur 400m nage libre et l’argent sur le relais 4x100, le nageur de 18 ans a encore fait une très belle impression dans le bassin de Budapest. Parti en premier, il a montré la voie à Haramboure, Stravius et Lefert en améliorant d’une demie seconde son record de France sur 200m (1. 45.83). Une performance qu’il « espère pouvoir améliorer dans les mois qui viendront ».

Muffat quatrième et fataliste

L’autre médaille de bronze de la journée est également l’œuvre d’un bel espoir. A 24 ans, Benjamin Stasiulis a tout donné pour terminer troisième du 200m dos. Pour preuve, il a battu son record personnel d’une demi-seconde. D’où sa joie expressive à l’arrivée : « J'ai tenu ma promesse et ce que j'avais dans un coin de ma tête, accéder au podium. Cette médaille est magnifique. J'espère que c'est le début d'une histoire ». Pour sa première finale internationale, le Niçois Eric Ress a lui pris la dernière et huitième place. Seule déception de cette journée, la quatrième place de Camille Muffat sur 200m libre. Grande favorite, la nageuse de l’Olympic Nice Natation a coincé à quelques mètres de l’arrivée pour offrir le bronze à la Hongroise Agnes Mutina. « Il n'y a rien de négatif, explique Muffat, fataliste. Je fais mieux qu'en série et en demies. Je ne peux pas dire que je suis proche du podium. Cette finale n'était pas pour moi. ». Ni pour Coralie Balmy qui s’est classée huitième et dernière de la course. Pas de quoi ôter le sourire du visage français avant une dernière journée pleine de promesses.

M.Ma. avec Pierrick Taisne et Julien Richard à Budapest