RMC Sport

Gilot et Lacourt engrangent de la confiance

Fabien Gilot

Fabien Gilot - -

Fabien Gilot, vainqueur du 50m nage libre en 21’’82 a emmagasiné un peu de confiance avant de se lancer dans la saison en grand bassin dans deux semaines à Eindhoven (Pays Bas). « Avec la fatigue du moment et mon virage que je rate, je travaille une nouvelle technique de virage et là j'ai à peine touché le mur, je suis satisfait de mon chrono », analyse Gilot. « Les vieux de la vieille sont encore là », plaisantait le Marseillais, pointant du doigt son coéquipier Florent Manaudou qu'il devance dans une épreuve disputée sur un format original en contre la montre avec un orchestre live et des jeux de lumières. En 21’’96, le petit frère de Laure, 4e du 50m papillon aux mondiaux de Shanghai confirme qu'il compte bien s'immiscer permis les sprinteurs lors des sélections olympiques, sur le 50m, une distance sur laquelle il compte briguer une place pour les JO. « Je vais nager et préparer un peu des deux, explique Manaudou, 100m papillon et 50m nage libre. On fera un choix avec Romain (ndlr : Barnier son entraîneur) pour voir quelle est la meilleure stratégie pour se qualifier aux JO car le deux courses ont lieu le même jour lors des championnats de France. On verra mais c'est certainement plus facile pour moi de progresser sur 50m que sur le 100m papillon. » Sur 100m dos, Camille Lacourt s'impose facilement en 51’’90. Redevenu « nageur a 100% » comme il le dit, laissant les nombreuses sollicitations de côté cette saison, le co-champion du monde a nagé bien plus vite que lors de sa rentrée en Italie à Gênes (52’’63). « On est en phase de travail, mais c'est bien de prendre du plaisir, avoue tout sourire Lacourt. Sur du petit bassin avec une ambiance comme ça, originale avec du show, de la musique, c'est plus facile. »