RMC Sport

Lacourt : « Des Mondiaux réussis ? Trois médailles d’or ! »

Camille Lacourt espère rapporter de l'or des Mondiaux de Shanghai.

Camille Lacourt espère rapporter de l'or des Mondiaux de Shanghai. - -

Meilleur performeur mondial de l’année sur 50 et 100 mètres dos, membre d’un relais 4x100 mètres 4 nages à fort potentiel, le beau gosse marseillais arrive à Shanghai avec l’ambition de s’offrir trois titres mondiaux. Sans se prendre la tête pour autant. Entretien.

Camille Lacourt, comment vous sentez-vous à l’approche de ces championnats du monde ?

Impatient et excité. Il me tarde vraiment d’y être. Je suis motivé et en forme. Que des points positifs. Il me reste trois jours et c’est parti.

Que seraient, pour vous, des Mondiaux réussis ?

Trois médailles d’or ! Mes objectifs sont des titres sur 50 m dos, 100 m dos et sur le 4x100 m 4 nages. Mais on verra comment ça se passe.

Un de ces trois titres vous tient-il plus à cœur que les autres ?

Pas forcément. Je vais prendre les courses les unes après les autres. Celui qui m’avait fait le plus rêver à Budapest, c’était le 4x100m 4 nages. Mais avant cela, il y a des épreuves individuelles où je compte vraiment m’investir.

Le fait d’être champion d’Europe vous donne-t-il un avantage psychologique sur les autres ?

Je ne pense pas avoir un avantage. Mais c’est sûr que je serai plus attendu. Je ne me mets pas plus de pression pour autant. Je sais qu’en cas de réussite, je serai le plus heureux. Et en cas de défaite, le plus triste.

On a beaucoup parlé de vous depuis l’été dernier. Cette exposition vous donne-t-elle une pression supplémentaire ?

Non. C’est plutôt une forme d’encouragement. Les nombreux soutiens que je reçois, sur mon site comme ailleurs, me font chaud au cœur. Ce n’est que du positif. Et quand j’arrive au bord du bassin, j’essaye de mettre ça totalement de côté pour me concentrer uniquement sur la natation.

Comment arrivez-vous à mettre cette pression de côté ?

Je ne sais pas. C’est assez facile bizarrement. La natation reste un hobby pour moi, une passion. Si j’y vais à reculons, avec la peur de faire une mauvaise performance, je ne vais pas prendre autant de plaisir que je prends aujourd’hui. J’essaye juste de me régaler et de donner mon meilleur.