RMC Sport

Lacourt : « J’ai envie de monter sur ce podium »

Camille Lacourt

Camille Lacourt - -

Cinquième du 100m dos mardi, Camille Lacourt mise tout sur le 50m dos pour se rattraper. Le Marseillais a réussi la première partie de son opération rachat en se qualifiant pour les demi-finales, ce samedi matin.

Il parait loin le temps du strass de Shanghai et des projecteurs rivés sur lui. Deux ans après son titre mondial sur 100m dos décroché conjointement avec Jérémy Stravius, Camille Lacourt a débuté les Mondiaux de Barcelone par une décevante cinquième place en finale de la distance, mardi. Depuis cet échec, le Marseillais a cogité avant de faire son retour dans les bassins ce samedi matin pour les séries du 50m dos, distance sur laquelle il mise tout. La première étape a été franchie sans encombre avec le septième temps des séries (24’’97) malgré un départ poussif. « Ça faisait quatre jours que je n’avais pas nagé. Ça fait du bien de me retremper dans ce bassin, témoigne le Français. J’ai été surpris par le départ mais le reste de la course s’est bien passé. »

Revanchard après le 100m dos, Lacourt est un favori légitime au podium mondial sur 50m puisqu’il avait décroché l’argent il y a deux ans en Chine. « Je n’étais pas forcément bien lors des séries mais je sais que je peux aller plus vite donc je ne suis pas inquiet, promet-il. J’ai envie de monter sur ce podium. On va essayer de s’amuser ce soir. Je vais essayer de mettre les choses en œuvre et de m’éclater. » Après avoir échoué au pied du podium olympique l’année dernière sur 100m dos, Lacourt prend ce 50m dos comme un nouveau virage. « Je ne dirais pas qu'il est en confiance, parce que son 100 mètres dos ne peut pas le mettre en confiance, estime son entraîneur, Romain Barnier. Par contre je le sens déterminé, avec une grosse envie de bien faire, une grosse envie de partir de cette compétition avec une médaille, de reprendre un peu la dynamique positive de sa carrière, il est vraiment dans sa compétition. »

Lacourt : « J’ai donné ma vie sur le 100m dos »

Le principal intéressé acquiesce : « J’ai donné ma vie sur le 100m dos, il n’y a rien à regretter. Je vais faire pareil sur le 50m en espérant avoir un meilleur résultat. On verra çà à l’arrivée. » Le challenge est de taille au regard de la concurrence emmenée par son compatriote Jérémy Stravius, 3e temps des séries et qui estime avoir encore « une petite marge » de progression. Rendez-vous est pris à 19h15, ce samedi pour les demi-finales.

A lire aussi :

Stravius : « J'ai toujours de la force »

Manaudou : « J'en ai encore sous le pied »

Barnier : « Florent est étonnant »

NC avec JRi, FG et CG à Barcelone