RMC Sport

Les nouvelles ambitions de Manaudou

Florent Manaudou

Florent Manaudou - -

Florent Manadou est de retour. Le champion olympique du 50 m NL a repris l’entraînement lundi et se rendra au Brésil pour un stage fin septembre. Décidé à s’aligner sur 100 m, le Marseillais veut passer un cap supplémentaire.

Son bilan des Mondiaux

« J'y ai un peu repensé. J'ai l'impression de ne pas avoir réussi mes Championnats du monde mais d'avoir réussi une compétition très, très enrichissante, que ce soit sur le 4x100 ou sur le 50 m. Un échec est toujours enrichissant pour la suite. C'est une compétition qui m'a permis de grandir. »

Son avenir sur 100m

« Il faut que j'ai plusieurs cordes à mon arc. Plus j'en ai, plus j'ai de chances de gagner des médailles. Je sais que sur 100 mètres, ça va être compliqué mais c'est une distance qui me correspond vraiment. Je pense pouvoir être plus fort sur 100 m que sur 50. C'est ce qu'on m'a toujours dit. En tous cas, j'espère pouvoir le prouver. Mais ce n'est pas encore sûr. Il faudra beaucoup bosser. J'étais peut-être un peu flemmard pour le 100 m, mais c'est simplement que je n’avais pas envie de le faire, en fait. Je n’étais pas prêt à le faire et à avoir la pression du 100 m en plus du 50. Là ça y est, j'ai vraiment envie de le faire. Je vais bosser pour. Je ne vais pas rechigner. J'aurais envie de nager vite et de prouver ce que je vaux. Je serai peut-être un peu moins flemmard. »

Sa relation avec Bousquet

« Je pense que s'il voulait arrêter, il aurait arrêté après 2012. Il se voit encore nager quelques années. Je pense qu'il a encore la fraîcheur. Le fait d'être revenu à Marseille, ça lui fait du bien aussi. Il apprend de moi, il apprend de Fabien (Gilot). C'est beaucoup de partage. Il nous apprend aussi beaucoup parce que c'est un peu un vieux, même s'il n’a que 31 ou 32 ans. S'il est encore frais, il faut qu'il continue. S'il peut aller jusqu'à Rio, il faut qu'il aille jusqu'à Rio. »

Son avenir à l'étranger

« Je partirai sans doute peut-être un mois ou deux en stage pour aller voir comment les choses se passent aux Etats-Unis. Mais pour moi, ça marche pour l'instant ici. Je ne vais pas changer, partir loin de mes amis, de ma famille. Tant que ça marche, je vais rester ici. J'apprends déjà autre chose à Marseille, parce que ça ne fait que deux ans que j'y suis. Yannick (Agnel), ça faisait 7 ou 8 ans qu'il était avec le même coach. Quand ça fera 8 ans que je suis avec mon coach, j'aurai peut-être envie de changer. Mais pour l'instant, tout va bien. »

Sa reprise au... Brésil

« Nous partons en stage fin septembre. Au niveau sportif c'est énorme parce que quand on marche sur Copacabana ou Ipanema, les gens font du sport tout le temps, les gens courent, il y a des cages pour faire des tractions… C'est quelque chose qu'on n’a pas en France. Ils sont très sportifs et très admiratifs des sportifs. Ça fera la troisième fois que j'y vais en 1 an. C'est toujours très plaisant, c'est une destination de rêve, on ne va pas dire qu'on connaît tout le monde, mais on connaît un peu de monde maintenant là-bas. Ça va faire plaisir de passer quelques jours ici. »

A lire aussi :

>>> F.Manaudou-Bousquet, des « ex » inséparables

>>> La natation française sur le haut de la vague

>>> Tout l'actualité de la natation

Recueilli par Camille Gelpi