RMC Sport

Leveaux, les nageurs et la cocaïne

Dans son autobiographie« Sexe, drogue et natation », à paraître mercredi, Amaury Leveaux révèle notamment que certains nageurs consomment de la cocaïne.

Son autobiographie risque de faire du bruit. A 29 ans, Amaury Leveaux a décidé de raconter les coulisses des bassins dans son livre « Sexe, drogue et natation », qui paraîtra ce mercredi. Le Français, champion olympique, du monde, d’Europe et de France à la retraite depuis la fin de l’année 2013, ne s’épargne pas. Et s’en prend aussi à ses anciens collègues de l’équipe de France révélant, par exemple, que certains consomment de la cocaïne dans un cadre festif mais aussi comme produit dopant pour son effet euphorisant.

« Un rail de coke entre (les) seins » d'une attachée de presse

« Certains d'entre nous ne crachent pas sur un petit rail de temps en temps. Pour d'autres, ce n’est plus un rail, c'est carrément une autoroute couverte de poudre blanche sur laquelle ils glissent à vitesse grand C, comme Cocaïne », écrit-il, avant de décrire un « beau gosse de l'équipe de France, chouchou du grand public » sniffant « un rail de coke entre (les) seins » d'une attachée de presse d’une boîte de nuit lors d'une soirée aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. 

Les dirigeants de la Fédération ? « Des dinosaures qui veulent profiter du système »

Dans son grand déballage, Amaury Leveaux n’épargne personne. Pas ses anciens « coéquipiers marseillais » en équipe de France – dont on comprend qu’il s’agit de Fabien Gilot, Frédérick Bousquet, Florent Manaudou, Camille Lacourt – qu’il taxe de « beaux avec un melon gros comme ça », pas Alain Bernard, dont il a jalousé l’aura, ni le côté intello de Yannick Agnel, une pure construction médiatique à ses yeux. Et encore moins les dirigeants de la Fédération Française de Natation, qu’il présente comme des « dinosaures qui veulent profiter du système, écumer les bons restos, siffler de grands vins ». De quoi en énerver certains, suffisamment qui sait pour voir fleurir plaintes et poursuites à son encontre. Mais Amaury Leveaux affirme ne pas s’en soucier. Invité ce mardi du Super Moscato Show, il aura l’occasion de le confirmer au micro de RMC Sport.