RMC Sport

Manaudou : « J'en ai encore sous le pied »

Florent Manaudou

Florent Manaudou - -

Champion olympique en titre et auteur du meilleur temps de la saison en demies (21’’37), Florent Manaudou sera favori de la finale du 50m, samedi aux Mondiaux de Barcelone. D’autant que le Marseillais, déjà sacré sur 4x100m dimanche dernier, assure qu’il n’a pas encore donné sa pleine mesure.

Florent, vous avez frappé un grand coup en signant la meilleure performance mondiale de l’année en demi-finales (21’’37)…

Je nage simplement à mon niveau. J’ai vu que la première demi-finale était assez rapide mais que ce n’était pas impossible (de faire un meilleur temps). J’ai essayé de faire une bonne course. Je pense quand même qu’il y a pas mal de choses à voir et que je peux nager beaucoup plus vite en finale (samedi). Romain (Barnier, son entraîneur) m’avait dit de faire à peu près 21’’3 et j’y arrive en contrôlant un peu sur la fin. C’est très encourageant.

Avez-vous le sentiment d’en avoir encore sous le pied ?

J'en ai encore sous le pied mais c’est une finale et ce sera forcément plus compliqué. On peut être en forme et nager moins vite. Il va falloir faire très attention car la finale va être relevée. Ce sera très, très serré. J’espère pouvoir me détacher grâce à mes 15 premiers mètres.

« Avec Fred, on va finir en beauté »

Comment allez-vous gérer ce statut de favori ?

Je l’avais déjà un petit peu en arrivant. Donc je ne vais rien changer. Je vais nager pour me faire plaisir, rester très décontracté avant la finale et tout donner.

L’autre bonne nouvelle est la présence de votre grand ami Frédérick Bousquet en finale…

Avec Fred, on a fait toute l’année ensemble et on va finir en beauté. On était déjà ensemble en séries et demi-finales du 50m papillon, puis en séries et en demi-finales du 50m libre, avant la finale de samedi. On va écrire une belle histoire sur ces championnats du monde.

A lire aussi :

>> Les Bleus prennent une claque

>> F.Manaudou-Bousquet, des « ex » inséparables

>> Muffat : « Un bilan mitigé »

Propos recueillis par Julien Richard, à Barcelone