RMC Sport

Manaudou : « Une régalade à chaque fois »

-

- - AFP

Dans une configuration inédite (Mignon, Gilot, Manaudou, Metella), le relais 4x100m nage libre français a décroché le titre mondial en petit bassin à Doha ce mercredi. Et Florent Manaudou a entamé sa moisson de médailles, lui qui vise un quadruplé dans cette compétition.

Florent, trois titres de champion du monde en trois relais 4x100m pour vous…

Oui, à croire que je suis peut-être le porte-bonheur de l’équipe de France en 4x100m nage libre… C’est le troisième mais j’espère que ce n’est pas le dernier parce que c’est une régalade à chaque fois. En plus, on était entre Marseillais donc c’est encore mieux ! On va dire que c’est une bonne journée.

Est-ce vraiment une surprise ?

Il n’y avait aucune certitude. On avait tous des équipes un peu bancales parce qu’il n’y a pas tout le monde ici. Nous, on a construit notre équipe aux championnats de France, il y a une dizaine de jours. On avait envie de faire un bon 4x100m et de se placer en outsiders, encore une fois. Et on a réussi à gagner, encore une fois. C’est bien de ne pas être trop favoris.

Votre temps (44’’80) vous convient-il ?

C’est un peu moins bien que ce que je voulais faire mais bon, c’est le premier jour. Lancé, j’aurais aimé faire 44’’50 ou 44’’40. Mais dans un relais c’est compliqué, avec les vagues c’est un peu dur. Mais c’est quand même un bon temps. Je voulais au moins faire moins de 45 secondes et me rassurer un peu. Morozov fait un bon temps donc ça va faire de belles finales en crawl.

Le relais était composé uniquement de nageurs du Cercle de Marseille : est-ce un avantage ?

On se connait très bien donc si Clément (Mignon) dit qu’il préfère partir premier, on le laisse faire. On sait que Mehdy (Metella) fait un bon dernier 25 mètres. On sait ce qu’on fait à l’entrainement. C’est peut-être pour ça qu’on gagne ce relais.

La France a décroché sa 13e médaille dans cette discipline depuis 2003…

Certains nous ont montré la voie et on a tous envie de nager le 100m. On a envie d’en faire : c’est du petit bain ici donc c’est pour le fun. On arrive à avoir un bon vivier et encore, il manque Jérémy Stravius et Yannick Agnel.

J.Ri