RMC Sport

Thorpe, c'est sérieux ?

Ian Thorpe, c'est sérieux ?

Ian Thorpe, c'est sérieux ? - -

A 28 ans et après cinq ans à la retraite, le quintuple champion olympique australien a annoncé qu’il revenait à la compétition en vue des JO 2012. Un pari qui divise déjà les spécialistes.

« Je n'ai pas pris la décision de revenir à la légère. C'est énorme, mais je suis prêt. » Ian Thorpe s’est montré très déterminé, mercredi à Sydney, lorsqu’il a officialisé son retour à la compétition pour 2012. L’Australien a pris sa décision de revenir pour les JO de Londres dans le plus grand secret. Sa famille a été informée à la dernière minute, il ne communique avec son coach Leigh Nugent que via SMS, et il s’entraîne dans huit piscines différentes… « Ça fait plaisir, c’est bon pour la natation », applaudit en tout cas Sébastien Rouault, double champion d'Europe du 800m et 1500m.
Ce comeback dans les bassins, à 28 ans, et après une parenthèse de cinq ans, ne coule pourtant pas de source, même pour un quintuple champion olympique. La « Thorpille » devra composer avec les contraintes du calendrier de la FINA. Soit neuf mois de carence à partir de son inscription sur les tablettes de la Fédération internationale. On ne verra donc pas Thorpe à l’eau avant octobre ou novembre 2011, soit cinq mois avant les sélections australiennes. « Il lui faudra se donner du temps et ne pas griller les étapes », prévient Lionel Horter, responsable des entraîneurs nationaux.

« Aura-t-il la volonté de refaire 15km par jour ? »

Son retour suscite en tout cas de nombreuses interrogations. Tout d’abord sur son état physique. Enclin à l’embonpoint, Thorpe, qui a atteint 140kg pour 1m95, doit retrouver un poids de forme. Retrouvera-t-il aussi son niveau ? « Il est capable de tout », lance Rouault. Conscient de la difficulté, le nageur a prévu de se concentrer sur le sprint (50m, 100m) et sur les relais (4x100m, 4x200m). Une option qui ne convainc pas Denis Auguin, coach d’Alain Bernard. « Nager le 100m en 48 secondes OK (record personnel de 48’’57), mais peut-il descendre en dessous ? Les temps ont été considérablement améliorés depuis son départ. » Quant aux relais, Horter prévient. « Ses coéquipiers ne vont pas l’attendre. La lutte sera serrée aux sélections. »
Au-delà des chronos, Thorpe devra se prouver qu’il est encore capable de s’astreindre à la vie de champion. « Il a atteint les sommets alors qu’il était un adolescent, aujourd’hui c’est un homme », glisse Horter. « Aura-t-il la volonté de faire 15km par jour ? », s’interroge Auguin. Et de conclure sans détour : « Je suis surpris par ce retour, il ne reste plus beaucoup de temps avant les Jeux, il n’y a plus de combinaison, les temps ont changé… » A l’intéressé de prouver le contraire. « Beaucoup de personnes vont être surprises », a-t-il lancé en guise de première réponse à Sydney. La suite, dans les bassins.

Louis Chenaille (avec J.R.)