RMC Sport

À LA RENCONTRE DE LUDOVIC PHILIPPERON

-

- - -

Vainqueur de l’événement du 5 novembre (le deuxième de sa carrière) avec Rond de Cuir, Ludovic Philipperon (23 ans) figure dans le Top 15 de la Casaq Ligue. Un petit exploit si l’on songe qu’il n’est encore qu’apprenti et qu’il a débuté sur les obstacles en 2010. Bien équipé pour s’illustrer cet hiver (à Cagnes), il évoque ici son parcours sinusoïdal et ses ambitions.

Vainqueur de l’événement du 5 novembre (le deuxième de sa carrière) avec Rond de Cuir, Ludovic Philipperon (23 ans) figure dans le Top 15 de la Casaq Ligue. Un petit exploit si l’on songe qu’il n’est encore qu’apprenti et qu’il a débuté sur les obstacles en 2010. Bien équipé pour s’illustrer cet hiver (à Cagnes), il évoque ici son parcours sinusoïdal et ses ambitions.

Ce qu’il nous a dit

A propos de son métier :

« Neveu de Maurice et Jean-Pierre Philipperon, on pourrait croire que j’ai grandi sur les hippodromes, que j’ai toujours voulu être jockey. En fait, pas du tout. Ma décision de devenir pilote est assez tardive. Je suis monté pour la première fois à cheval à 13 ans, à l’école du Moulin à Vent. J’ai ensuite effectué mon apprentissage chez Christiane Head-Maarek et j’ai été régulièrement associé aux protégés de Jonathan Pease. J’ai connu une bonne réussite en plat, mais j’ai très vite été confronté à des problèmes de poids, étant assez grand. Pendant deux ans, je n’ai pas monté en compétition, me contentant d’être cavalier à l’entraînement. J’ai longuement hésité à devenir jockey d’obstacle. Je ne nie pas que j’avais une petite appréhension. Je m’en suis ouvert à Christiane Head-Maarek qui m’a convaincu de me réorienter. Je l’en remercie, tout comme je remercie Monsieur Collet qui m’a pris en main fin 2009 et auquel je dois mes résultats actuels. »

A propos de sa plus belle victoire :

« Il s’agit de mon premier succès dans un quinté. C’était à Cagnes l’hiver dernier. Je pilotais Fair Attitude. Ce jour-là, nous avions battu une certaine Formosa Joana Has. Dans le parcours, j’avais pris le risque de venir en dedans, d’isoler mon cheval. Une tactique qui m’a peut-être permis de gagner. »

A propos de la Casaq Ligue :

« J’ai réalisé de bonnes performances cette année dans les quintés, notamment grâce à Marcus de la Borie qui m’a rapporté pas mal de points dans le Challenge. Malheureusement, je n’ai pas pu lui être associé dimanche, devant observer un arrêt de travail après une chute survenue la semaine dernière. Je devrais logiquement prendre part au meeting de Cagnes. J’espère y obtenir de bons résultats pour éventuellement finir dans les dix premiers de la Casaq Ligue. L’année prochaine, je tenterais de faire encore mieux et, pourquoi pas, intégrer le Top 5. »

Crédit Photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté