RMC Sport

A la rencontre de Philip Carberry

-

- - -

Il est félicité de toute part. Sur le chemin qui le ramène aux vestiaires, Philip Carberry s'arrête serrer la main de chaque personne saluant son brillant succès dominical dans la très prisée Grande Course de Haies du Printemps. Un grand sourire aux lèvres, il ne boude pas son plaisir et profite de ces moments de joie. A 31 ans, l'Irlandais sait pourtant bien ce que vaincre veut dire, ayant gagné au plus haut niveau dans son pays natal mais aussi en Angleterre et en France. Notre pays l'a adopté et vice-versa : le 14 juillet prochain (quelle date !) il s'y mariera. Entre deux courses, le futur marié s'arrête un instant pour répondre à nos questions.

Il est félicité de toute part. Sur le chemin qui le ramène aux vestiaires, Philip Carberry s'arrête serrer la main de chaque personne saluant son brillant succès dominical dans la très prisée Grande Course de Haies du Printemps. Un grand sourire aux lèvres, il ne boude pas son plaisir et profite de ces moments de joie. A 31 ans, l'Irlandais sait pourtant bien ce que vaincre veut dire, ayant gagné au plus haut niveau dans son pays natal mais aussi en Angleterre et en France. Notre pays l'a adopté et vice-versa : le 14 juillet prochain (quelle date !) il s'y mariera. Entre deux courses, le futur marié s'arrête un instant pour répondre à nos questions.

Ce qu'il dit de :

son métier : " J'ai le cheval dans la peau. Mon père était entraîneur et toute la famille est cavalier. Mon frère Paul et ma soeur Nina font le même métier que moi. C'est un super job car j'aime la compétition et le sport : être jockey, c'est être constamment en action en étant le plus sérieux possible. J'ai la chance de ne pas connaître de problème de poids : je fais 60 à 61 kg sans faire trop d'efforts surhumains. En revanche, c'est un sport risqué et j'espère avoir fait un trait sur une mauvaise période. En l'espace de 18 mois, j'ai accumulé quelques 11 fractures ! C'est évidemment la mauvaise facette du métier. "

sa plus belle victoire : " J'ai gagné le Grand National Irlandais, le Champion Hurdle en Angleterre et deux Grand Steeple-Chase de Paris et c'est vraiment difficile d'en détacher une plus que les autres car elles sont les trois très belles ! Cela dit, s'il faut vraiment jouer le jeu, je dirais le deuxième Grand Steeple avec Princesse d'Anjou. Après ma première victoire, je me disais que ce serait très compliqué de revivre de telles sensations ! Et pourtant si, c'était donc vraiment très spécial. "

Casaq Ligue : " J'aime les challenges et celui-ci est vraiment intéressant afin de valoriser notre travail de jockey. Les courses en sont d'autant plus compétitives ! Ce dimanche, j'ai utilisé mon joker (NDLR : Philip a le droit à un joker dans la saison pour pouvoir monter pendant une période de mise à pied), car je pensais pouvoir bien faire. Le public le savait et a pu me suivre. Résultat, j'ai gagné ! C'est parfait comme cela. "

photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté