RMC Sport

Anthony Crastus à la surprise

-

- - -

Les outsiders étaient à la fête ce samedi à Longchamp. Vainqueur de l’événement-Prix de la Table, jugé sur les 1.950 mètres de la Grande Piste, Anthony Crastus (Atila Sher Danon) a fait afficher une grosse cote à l’arrivée en devançant un Alexis Badel (Pivoina) lui-même abandonné au betting. Quatrième derrière le tandem Sahmia-Vincent Vion, Olivier Peslier (Cool Star) est le seul, parmi les leaders de la Casaq Ligue, à tirer son épingle du jeu aujourd’hui.

Les outsiders étaient à la fête ce samedi à Longchamp. Vainqueur de l’événement-Prix de la Table, jugé sur les 1.950 mètres de la Grande Piste, Anthony Crastus (Atila Sher Danon) a fait afficher une grosse cote à l’arrivée en devançant un Alexis Badel (Pivoina) lui-même abandonné au betting. Quatrième derrière le tandem Sahmia-Vincent Vion, Olivier Peslier (Cool Star) est le seul, parmi les leaders de la Casaq Ligue, à tirer son épingle du jeu aujourd’hui.

Le gagnant du jour : Anthony Crastus avait sa petite idée

A priori, il semblait n’avoir aucune chance dans l’Evénement de ce samedi. Mais il faut croire qu'Anthony Crastus a su tirer des enseignements de son récent échec avec Atila Sher Danon. Au moment de se mettre en selle aujourd'hui, le malicieux pilote avait d'ailleurs sa petite idée : « Je l’ai monté lors de sa dernière sortie et nous avions été attentistes à cette occasion. Cela n’avait pas marché. Cette fois, avec son entourage, nous avions décidé de mettre à profit son petit numéro de corde et de le positionner à l’avant du peloton. Tout s’est déroulé parfaitement ensuite. Lorsqu’Alexis (Badel) est venu nous attaquer, « Atila » est bien reparti, se montrant intraitable jusqu’au bout. »

En vue aujourd’hui : Alexis Badel battu d’un rien

Associé à Pivoina pour la première fois, Alexis Badel a failli faire mouche d’emblée avec la protégée de Guy Henrot. Auteur d’une sage course d’attente dans le dos du futur lauréat, le jeune jockey a entrevu la victoire à mi-ligne droite. Dominé d’une courte encolure, il avouait, lui aussi, avoir anticipé le scénario de cette course : « Nous avions un petit numéro de corde. Dans ces cas-là, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. J’ai réussi à prendre le dos d’Anthony (Crastus). Lorsque nous sommes venus à sa hauteur, j’ai cru à la victoire, mais le sien est bien reparti. » Auteur d’une belle moisson dans les quintés cette année, Alexis Badel figure désormais au quatorzième rang dans le Challenge Casaq Ligue.

Du côté des leaders du Challenge : Prise d’initiative payante pour Olivier Peslier

Les six premiers du Challenge Casaq Ligue étaient bien présents lors du tournoi-événement de cet après-midi. Avec, pour la plupart d'entre eux, de bonnes chances à défendre. Pourtant, un seul a réussi à scorer aujourd’hui : Olivier Peslier. En selle sur Cool Star, avec lequel il avait enlevé deux événements l’an passé, le jockey mayennais s’est emparé de la quatrième place. Pour parvenir à ses fins, l’actuel troisième du Challenge a toutefois été contraint de réveiller le peloton à la sortie du dernier tournant. Analyse : « Nous sommes bien partis, mais je me suis retrouvé en épaisseur. Comme la course ne "roulait" pas, j’ai décidé de faire avancer mon cheval à l’entrée de la ligne droite, pour ne pas être pris de vitesse. Cool Star s’est ensuite montré courageux jusqu’au bout. »

Crédit photo : Scoopdyga

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté