RMC Sport

Balle de match

-

- - -

Au terme de l’événement cagnois de ce samedi, on connaîtra le nom du lauréat de la Casaq Ligue en plat. Deuxième du challenge, Stéphane Pasquier n’a que deux points de retard sur Grégory Benoist. Ce dernier étant absent (parti au Japon), le partenaire de Very Bad Trip devra impérativement s’emparer de l’une des cinq premières places dans l’étape du jour pour conserver son titre de Champion de France des jockeys. Bien rôdé avec son cheval, et indifférent à la pression, le spectaculaire Stéphane Pasquier est tout à fait capable de relever un tel défi.

Au terme de l’événement cagnois de ce samedi, on connaîtra le nom du lauréat de la Casaq Ligue en plat. Deuxième du challenge, Stéphane Pasquier n’a que deux points de retard sur Grégory Benoist. Ce dernier étant absent (parti au Japon), le partenaire de Very Bad Trip devra impérativement s’emparer de l’une des cinq premières places dans l’étape du jour pour conserver son titre de Champion de France des jockeys. Bien rôdé avec son cheval, et indifférent à la pression, le spectaculaire Stéphane Pasquier est tout à fait capable de relever un tel défi.

Cible verrouillée pour Stéphane Pasquier

S’il marquait deux points cet après-midi (en terminant 5e du Prix Jacques Bouchara), Stéphane Pasquier aurait le même total que Grégory Benoist (238) au classement général de la Casaq Ligue, mais devancerait son rival au nombre de victoires d’étapes (14 pour Pasquier, 11 pour Benoist). Les deux adversaires étant absents pour le dernier événement de la saison Casaq Ligue (qui aura lieu lundi prochain à Marseille), Stéphane Pasquier sait donc ce qu’il a à faire ce samedi. Terminer dans les cinq premiers avec Very Bad Trip est un objectif qui semble à la portée du crack-pilote parisien. Ce tandem reste en effet sur deux excellentes tentatives (une victoire à Deauville, une deuxième place sur le sable cagnois). Ils évolueront cette fois sur une distance un peu plus courte, mais le cheval entraîné par Tony Castanheira a déjà bien fait sur le mile. Le principal problème pour Stéphane Pasquier sera peut-être sa position dans les stalles de départ. S’élançant tout en dehors de ses rivaux (boîte n°18), le « cavalier électrique » devra donc négocier au mieux les premiers mètres de course. C’est peut-être là que se jouera le dénouement d’un Championnat particulièrement haletant.

Crédit Photo : Scoopdyga

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté