RMC Sport

Caen sous le charme des Dubois

-

- - -

Julien Dubois (Texas Charm) remporte avec brio sa 2e victoire d’étape de la saison et conserve son titre dans le Prix des Ducs de Normandie, course événement de ce mercredi 15 mai à Caen. Installé au commandement à la sortie du premier virage, le jeune pilote ornais devance au terme d’un bel effort final son père Jean-Philippe (Royal Dream), Eric Raffin (Roxane Griff), Franck Nivard (Quinoa du Gers) et Jean-Michel Bazire (Quoumba de Guez). Grâce à ce 17e succès dans un tournoi Casaq Ligue, Julien Dubois intègre le TOP 15 du Championnat de France des drivers, à égalité (20 unités) avec son père.

Julien Dubois (Texas Charm) remporte avec brio sa 2e victoire d’étape et conserve son titre dans le Prix des Ducs de Normandie, course événement de ce mercredi 15 mai à Caen. Installé au commandement à la sortie du 1er virage, le jeune pilote ornais devance au terme d’un bel effort final son père Jean-Philippe (Royal Dream), Eric Raffin (Roxane Griff), Franck Nivard (Quinoa du Gers) et Jean-Michel Bazire (Quoumba de Guez). Grâce à ce 17e succès dans un tournoi Casaq Ligue, Julien Dubois intègre le TOP 15 du Championnat de France des drivers, à égalité (20 unités) avec son père.

Le cap des 300 en vue

S’il est encore un peu tôt pour affirmer que l’élève a dépassé le maître, il n’en demeure pas moins que le fils de Jean-Philippe Dubois poursuit son ascension dans l’univers du trot. Comme son grand-père Jean-Pierre en 2004/05 (Love You) et son oncle Jean-Etienne en 2000/01 (Giesolo de Lou), Julien Dubois réalise le doublé avec Texas Charm et s'approche à grandes enjambées du cap des 300 victoires avec 293 réalisations à son actif : « J’ai vraiment eu de bonnes sensations aujourd’hui au sulky de Texas Charm. Le départ reste toujours son tendon d’Achille mais il était moins nerveux qu’à Argentan. J’ai mis la pression sur Roxane Griff dans le premier tournant et lorsque j’ai vu que je pouvais lui prendre la tête, j’ai accéléré. La suite n’a été qu’une formalité. On va voir comment il récupère puis l’on pourrait être tentés par le Prix René Ballière au mois de juin à Vincennes ».

Eric Raffin conforte son leadership

S’il n’est pas parvenu à s’imposer dans l’étape caennaise, le Champion de France virtuel a tout de même des motifs de satisfactions. Non content de creuser un peu plus son avance sur son dauphin Jean-Michel Bazire (52 points), Eric Raffin (64 unités) assiste course après course à la renaissance de Roxane Griff : « Son meeting d’hiver a été décevant et Sébastien (Guarato) l’a laissée se reposer. On avait peur de ne pas la retrouver mais elle a montré des progrès dans le Prix Kerjacques et elle confirme aujourd’hui. Je suis parti le plus vite et Julien (Dubois) m’a pris la tête à la sortie du premier tournant. Ensuite il a temporisé et j’ai patienté dans son sillage. Roxane Griff a beau revenir à son meilleur niveau, elle n’a rien pu faire contre l’accélération foudroyante de Texas Charm à 500 mètres du but. Il devance le vainqueur du Grand Prix d’Amérique, Royal Dream, cela veut tout dire ! ».

Crédit photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté