RMC Sport

Christian Bigeon, l'homme du meeting d'hiver

-

- - -

Les Bigeon volent. Le meeting d’hiver est à peine commencé et les victoires s’enchainent déjà pour Christian Bigeon. Le professionnel s’illustre dans le Prix de Saint-Georges de Didonne avec Renardo Bello à Vincennes et signe ainsi son troisième succès dans le tournoi de la Casaq Ligue 2011. Il devance Pierre Vercruysse (Rafale Léman), Geert Lannoo (Rubis de Morchies), Sébastien Hardy (Rêve de l’Odon) et Franck Ouvrie (René de Monvril).

Les Bigeon volent. Le meeting d’hiver est à peine commencé et les victoires s’enchainent déjà pour Christian Bigeon. Le professionnel s’illustre dans le Prix de Saint-Georges de Didonne avec Renardo Bello à Vincennes et signe ainsi son troisième succès dans le tournoi de la Casaq Ligue 2011. Il devance Pierre Vercruysse (Rafale Léman), Geert Lannoo (Rubis de Morchies), Sébastien Hardy (Rêve de l’Odon) et Franck Ouvrie (René de Monvril).

Le gagnant du jour : Christian Bigeon a pris la poudre d’escampette

Le moindre que l’on puisse dire c’est que Christian Bigeon est redoutable l’hiver à Vincennes. Depuis le début du meeting, le pilote a remporté neuf courses et pris dix places en trente-cinq tentatives sur la cendrée parisienne, rien que ça… Ce samedi 3 décembre, le mayennais s’est une nouvelle fois montré intraitable. "J’ai bénéficié d’un bon parcours dans le sillage des animateurs et dans la montée j’ai décidé de passer à l’attaque pour ne pas me faire enfermer. A l’intersection des pistes, je n’ai pas repris, j’ai envoyé pour me sauver et le cheval a filé vers un très facile succès. Avec lui tout se passe dans sa tête et aujourd’hui il était vraiment décidé. Je me suis occupé de son cas à l’entraînement et ça a été bénéfique. Il était transcendé aujourd’hui, déferré des quatre pieds pour la première fois !"

Le driver du jour : Le slalom de Pierre Vercruysse

Malgré ses 25 mètres de handicap, Pierre Vercruysse termine une nouvelle fois à l’arrivée du Quinté+. Véritable valeur sûre dans le peloton, le driver se sort toujours avec brio de tous les pièges. "J’ai assuré le départ et j’ai patienté à l’arrière garde. Dominik Cordeau a progressé en troisième épaisseur dans la montée, j’ai alors sauté dans son sillage. Malheureusement, il n’avait plus de gaz, j’ai donc slalomé en replongeant à son intérieur pour le doubler. J’ai fait une sorte de créneau… Puis j’ai réussi à reprendre la roue de Jos Verbeeck pour ne pas faire trop d’effort et lorsque ce dernier ne progressait plus, il s’est sportivement retiré de la course. Je n’avais plus qu’à filer tout droit pour aller chercher la deuxième place car le premier s’était sauvé. La jument court très bien pour sa deuxième course de rentrée. Elle va faire un très bel hiver…"

Crédit Photo : Scoopdyga

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté