RMC Sport

Doublé pour Christophe Martens !

-

- - -

Christophe Martens conserve sa couronne. Lauréat l’an passé du Prix de la Côte d’Azur avec Sinko du Vivier, le driver belge double la mise. Il s’illustre au sulky du pensionnaire de son frère Vincent Martens, Quattro Ecus, et concrétise ainsi le travail de toute une famille. Malgré toute sa rage de vaincre, Jean-Michel Bazire (Quoumba de Guez) doit s’avouer vaincu et se contenter de la deuxième place devant Hugo W. Langeweg Jr (Venividivici Joe), Matthieu Abrivard (Quillian Joyeux) et Denis Brossard (Pepa).

Christophe Martens conserve sa couronne. Lauréat l’an passé du Prix de la Côte d’Azur avec Sinko du Vivier, le driver belge double la mise. Il s’illustre au sulky du pensionnaire de son frère Vincent Martens, Quattro Ecus, et concrétise ainsi le travail de toute une famille. Malgré toute sa rage de vaincre, Jean-Michel Bazire (Quoumba de Guez) doit s’avouer vaincu et se contenter de la deuxième place devant Hugo W. Langeweg Jr (Venividivici Joe), Matthieu Abrivard (Quillian Joyeux) et Denis Brossard (Pepa).

Le gagnant du jour : Christophe Martens était au petit trot

La forme de Christophe Martens dans les Quinté+ est éblouissante. Titulaire de six succès dans le tournoi de la Casaq Ligue, le pilote en a remporté trois lors du dernier mois et non des moindres. Il s’illustre dans ce Prix de la Côte d’Azur et atteint ainsi son objectif. "C’était la course visée et il ne fallait pas la manquer. Je suis donc très heureux de gagner cette épreuve. Malgré le faux départ, tout s’est très bien déroulé, j’ai bénéficié d’un parcours aux petits oignons. L’épreuve n’a pas été très vite au premier tour, j’ai eu peur de ne pas pouvoir revenir sur les animateurs dans la phase finale mais j’avais tellement de gaz que ça n’a été qu’une formalité. Dans la ligne d’en face, j’étais emballé et je me doutais que Jean-Michel Bazire allait tenter de se sauver dans le tournant, c’est pour cette raison que j’ai accéléré pour me reloger dans son sillage. J’en avais plein les mains et lorsque j’ai décalé mon partenaire à 200 mètres du but, il a cloué ses adversaires sur place."

Le driver du jour : Jean-Michel Bazire battu par un bon cheval

Jean-Michel Bazire avait effectué le déplacement de Grosbois pour cette course considérée comme l’une des plus belles épreuves du sud-est. Attendu, le sulky d’or a bien été au rendez-vous, il a drivé une course parfaite pour obtenir la deuxième place malgré ses 25 mètres de handicap. "Je ne pensais pas aller en tête avant le coup mais comme la course n’était pas très rythmée au premier tour, j’en ai profité pour me porter aux avant-postes. J’ai ensuite contrôlé l’épreuve et j’ai tenté de me sauver dans le dernier tournant mais le cheval de Christophe Martens est très bon et il a réussi à nous suivre. Quoumba de Guez s’est montrée accrocheuse dans la phase finale. Elle a fait sa course…"

Crédit Photo : Scoopdyga

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté