RMC Sport

Eric Raffin revient dans la course !

-

- - -

On avait fait le plein dans le prix Poitou-Charentes, l’événement du jour sur le Plateau de Gravelle. 20 partants et pas mal de bouleversements avec plusieurs favoris fautifs dès les premiers mètres de course. C’est néanmoins un pilote et un cheval en vue qui s’imposent : Eric Raffin associé à Prestige Guichen. Du minimum, ils repoussent un duo performant : Jean-Marc Godard et Qing Novi. Matthieu Abrivard (Quérida d’Hermès) complète le podium devant David Cherbonnel (Oros du Metz) et Pierre Vercruysse (Poulot des Cinty).

On avait fait le plein dans le prix Poitou-Charentes, l’événement du jour sur le Plateau de Gravelle. 20 partants et pas mal de bouleversements avec plusieurs favoris fautifs dès les premiers mètres de course. C’est néanmoins un pilote et un cheval en vue qui s’imposent : Eric Raffin associé à Prestige Guichen. Du minimum, ils repoussent un duo performant : Jean-Marc Godard et Qing Novi. Matthieu Abrivard (Quérida d’Hermès) complète le podium devant David Cherbonnel (Oros du Metz) et Pierre Vercruysse (Poulot des Cinty).

Eric Raffin renoue avec la victoire

Longtemps leader de la Casaq Ligue, Eric Raffin ne s’était plus imposé dans un événement depuis le 2 novembre ! C’était au sulky de Roxane Griff dans le prix des Cévennes. Voilà que le pilote vendéen brise l’écart avec Prestige Guichen, le cheval le plus riche du lot. Une réalisation qui lui permet de reprendre la deuxième place du général à Dominik Locqueneux : « Avec le vent violent de face dans la montée et les deux favoris (Prince du Verger et Pronostic de Neige) au galop très rapidement, j’ai préféré me rapprocher dans la descente. J’ai ainsi pu mener à ma guise tout en reprenant dans cette fameuse partie ascendante. Le cheval est bien reparti sous la menace de Qing Novi et Jean-Marc Godard. »

Les malheurs de Franck Nivard

Le leader du classement général n’a plus que huit points d’avance sur le vainqueur du jour. La faute à une Pouline Léman fautive à l’entrée de la ligne droite alors qu’elle s’annonçait compétitive : « C’est vraiment dommage… J’avais pu me faire ramener par l’une des bonnes juments de l’épreuve (Quérida d’Hermès) et je venais de la déboiter pour entamer la ligne droite lorsqu’elle s’est montrée fautive. Je pense qu’elle manquait d’un peu d’enrênement. Elle aurait à coup sûr terminé dans les cinq premiers car elle sprinte bien en général lorsqu’elle sort d’un dos. »

Jean-Marc Godard est ravi

Battu de peu, Jean-Marc Godard aurait pu être déçu. Il est au contraire très heureux de la performance de son Qing Novi : « Le cheval a eu un abcès à un pied il y a huit jours et là il lutte pour la victoire, c’est super ! Avec cette ferrure (des fers à planches) qui n’est pas habituel pour lui, il partait sur sa droite dans le tournant final, cela me coûte certainement la victoire. Le point positif, c’est qu’il s’élance de mieux en mieux et aujourd’hui, je ne pouvais rêver meilleur parcours. »

Crédit photo : Scoop Dyga

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté