RMC Sport

Grégory Benoist frappe d’entrée de jeu

-

- - -

Grégory Benoist mène à la victoire Divin Léon dans l’étape inaugurale du Championnat de France des jockeys de plat, disputée ce mardi 5 mars sur l’hippodrome de Chantilly. Patient au sein du peloton côté corde, le pilote belge jaillit à 150 mètres du but et prend le meilleur ses rivaux, résistant in extremis au retour de Ioritz Mendizabal (Risquillo). Sans avoir eu toutes ses aises dans la phase finale, Jerôme Cabre (Anaxis) revient fort pour damer le pion à Anthony Crastus (Barlovento) et Pauline Prod’homme (Moncofar), longtemps aux avant-postes.

Grégory Benoist mène à la victoire Divin Léon dans l’étape inaugurale du Championnat de France des jockeys de plat, disputée ce mardi 5 mars sur l’hippodrome de Chantilly. Patient au sein du peloton côté corde, le pilote belge jaillit à 150 mètres du but et prend le meilleur ses rivaux, résistant in extremis au retour de Ioritz Mendizabal (Risquillo). Sans avoir eu toutes ses aises dans la phase finale, Jerôme Cabre (Anaxis) revient fort pour damer le pion à Anthony Crastus (Barlovento) et Pauline Prod’homme (Moncofar), longtemps aux avant-postes.

Couplé gagnant pour Mathieu Boutin

Vice-champion de France en titre, Grégory Benoist a une nouvelle fois fait parler sa science du train pour décrocher son 1er succès Casaq Ligue de la saison. Longtemps positionné sur une 4ème ligne côté corde, le 1er jockey de l’écurie Augustin-Normand a patienté jusque dans les derniers hectomètres pour actionner Divin Léon et dominer sur le fil Ioritz Mendizabal : « Je suis vraiment satisfait de ma réussite actuelle puisque je rentre juste du Japon où j’ai gagné ce week-end et je réitère pour la 1ère course événement de la saison 2013/2014. J’ai été déçu de perdre la précédente édition d’un tout petit point. Mon excursion au pays du soleil levant était programmée depuis longtemps et je savais qu’il me fallait engranger un maximum de points. Cela n’a malheureusement pas été suffisant puisque Stéphane (Pasquier) est parvenu à me rattraper sur la fin du championnat. C’est la loi du sport. Il le méritait tout simplement plus que moi. Mais je suis content de bien commencer la nouvelle saison. Avec les chevaux de Monsieur Augustin-Normand, j’aurai l’occasion de m’illustrer tout au long de l’année ! ». Grégory Benoist et Ioritz Mendizabal pointent aux 2 premières places du Challenge et permettent à Matthieu Boutin, entraîneur de Divin Léon et Risquillo, de signer un joli couplé gagnant.

Crédit photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté