RMC Sport

Jean-Marc Chaineux déchaîné

-

- - -

Vainqueur de l’événement-Prix du Rhône à Enghien au sulky du gros outsider Uraki des Sarts, Jean-Marc Chaineux fait plier les ténors de la Casaq Ligue pour marquer ses premiers points de la saison. Au terme d’une somptueuse ligne droite après avoir longtemps patienté en queue de peloton, l’entraîneur-driver installé dans l’Aisne résiste à la belle remontée de Philippe Békaert (Touriste) et d’Emmanuel Allard (Un Nuage d’Osmoz), respectivement 2e et 3e après photographie. Matthieu Abrivard (Tonight Cem) doit se contenter de la 4e place devant François-Pierre Bossuet (Toscane de Bruyère) qui n’a pas eu toutes ses aises pour conclure.

Vainqueur de l’événement-Prix du Rhône à Enghien au sulky du gros outsider Uraki des Sarts, Jean-Marc Chaineux fait plier les ténors de la Casaq Ligue pour marquer ses premiers points de la saison. Au terme d’une somptueuse ligne droite après avoir longtemps patienté en queue de peloton, l’entraîneur-driver installé dans l’Aisne résiste à la belle remontée de Philippe Békaert (Touriste) et d’Emmanuel Allard (Un Nuage d’Osmoz), respectivement 2e et 3e après photographie. Matthieu Abrivard (Tonight Cem) doit se contenter de la 4e place devant François-Pierre Bossuet (Toscane de Bruyère) qui n’a pas eu toutes ses aises pour conclure.

Un final disputé

Installé à flanc de peloton la majeure partie de l’épreuve, le favori Matthieu Abrivard (Tonight Cem) est venu porter l’estocade au grand animateur Pierre Vercruysse (Team Job) avant de faire exploser le peloton à l’entrée de la ligne droite. Alors qu’il comptait encore plusieurs longueurs d’avance sur ses rivaux à 200 mètres du but, le Champion de France en titre n’a pu endiguer les belles fins de course d’Emmanuel Allard, Philippe Békaert et Jean-Marc Chaineux qui s’est avéré être le plus véloce des trois : « C’est une grosse surprise ! Cela faisait 5 mois qu’Uraki des Sarts n’avait pas couru. J’ai voulu lui donner une course sage mais il s’est littéralement envolé dans la phase finale et je l’ai laissé aller. Il avait beaucoup de fraîcheur et la ligne droite d’Enghien semble lui convenir à merveille. Je pense que ses séances de thalassothérapie au Haras de Sassy (Orne) l’ont beaucoup aidé à revenir à sa meilleur niveau. Uraki des Sarts est un cheval avec lequel il faut procéder au jour le jour. Il ne devrait pas affronter l’élite de sa génération à Vincennes dans le Prix Louis Jariel, le 8 juin prochain. Je vais prendre mon temps et savourer ». Cette victoire permet à Jean-Marc Chaineux de faire un bond en avant au Championnat de France des drivers puisqu’il pointe désormais à la 24e place. Le TOP 10 du classement, dominé par Eric Raffin (68 points), reste inchangé.

Crédit photo : Scoopdyga

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté