RMC Sport

Jean-Michel Bazire doit reprendre sa marche en avant

-

- - -

A 3 semaines et demi de la fin du Championnat de France des drivers, toutes les occasions sont bonnes pour marquer des points. Leader depuis plusieurs mois, Matthieu Abrivard (280 points) n’est pas présent dans la course événement de ce lundi 4 février sur l’hippodrome de Vincennes, à l’instar de son dauphin Eric Raffin (256 points). 3ème au classement général (252 points), Jean-Michel Bazire peut en profiter pour faire son retard sur Eric Raffin, qui vient de lui brûler la politesse. Au sulky de Séo Josselyn, le crack driver ne détient pas une 1ère chance mais le natif du Mans est capable de bien des exploits.

A 3 semaines et demi de la fin du Championnat de France des drivers, toutes les occasions sont bonnes pour marquer des points. Leader depuis plusieurs mois, Matthieu Abrivard (280 points) n’est pas présent dans la course événement de ce lundi 4 février sur l’hippodrome de Vincennes, à l’instar de son dauphin Eric Raffin (256 points). 3ème au classement général (252 points), Jean-Michel Bazire peut en profiter pour faire son retard sur Eric Raffin, qui vient de lui brûler la politesse. Au sulky de Séo Josselyn, le crack driver ne détient pas une 1ère chance mais le natif du Mans est capable de bien des exploits.

Franck Nivard en embuscade

Le Champion de France en titre, 4ème du Challenge avec le même nombre de points que Jean-Michel Bazire (252 points), n’a pas dit son dernier mot. Associé au scandinave Open, un fils de Sugarcane Hanover (vainqueur du célèbre March of Dimes devant Ourasi), le natif d’Avranches fait figure lui aussi d’outsider mais son talent peut faire la différence. En 6ème position au classement général (138 points), Franck Ouvrie a pour partenaire l’un des favoris de l’épreuve, Sthieric, dernier cheval avec lequel il a triomphé dans une course événement. L’ancien apprenti de Jean-Pierre Dubois a pour objectif d’intégrer le top 5 de la Casaq Ligue et doit par conséquent combler l’écart de 16 unités qui le sépare de Dominik Locqueneux. Le pilote belge est présent cet après-midi et ne compte pas se laisser faire au sulky du transalpin Maldini Ok, un pensionnaire de Vincent Lacroix qui reste sur un probant succès pour ses débuts en France.

Crédit photo : Sccopdyga

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté