RMC Sport

L'Arc à la jeunesse

-

- - -

Huit des dix derniers gagnants du Prix de l’Arc de Triomphe avaient 3 ans : explications.

Si l’Arc se déroule en octobre, ce n’est pas par hasard. Il faut en effet attendre le moment de l’année où les 3ans ont acquis la maturité nécessaire afin d’affronter les vieux briscards, rompus au combat.

Rappelons que les pur-sang prennent un an le 1er janvier (et non à leur date «réelle» d’anniversaire). Il n’est donc pas rare qu’un poulain un peu tardif se comporte encore comme un bébé à l’aube de ses 4ans. En principe, à ce moment de la saison, l’adolescent peut affronter l’adulte en pleine force de l’âge !

Cela dit, pour équilibrer les chances des compétiteurs n’ayant pas forcément le physique de leurs ainés (en principe), les jeunes aux dents longues portent moins de poids. C’est ce que l’on appelle «les conditions de course». Ainsi, les 3ans portent 56 kilos, tandis que les chevaux de 4ans et plus auront 59 kilos sur le dos (jockey compris). Mine de rien, ce sont les 6 livres d’avantage qui font souvent la différence à l’arrivée, et c’est certainement la raison de la réussite des jeunes cette dernière décennie.

Les méthodes d’entrainement, l’amélioration du matériel et, bien entendu, de la race (c’est tout de même le but ultime des courses), font que les pur-sang sont de plus en plus précoces. On commence d’ailleurs à se demander si ces fameuses «conditions de course» ne devraient pas être modernisées, adaptées aux temps modernes.

Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir trois gagnants de Derbys (français, anglais et japonais) au départ est exceptionnel. Non seulement Kizuna, Intello et Ruler of the World détiennent une belle chance théorique, mais vous l’aurez compris, ils bénéficient également d’un net avantage pondéral sur les «vieux» Novellist et Orfèvre...

>> Pariez sur l'Arc! Le PMU vous offre 200€ jusqu'à dimanche!

Le Quinté en vidéo

Sébastien Darras

Arrivées et rapports du Quinté