RMC Sport

L’irrésistible ascension de Grégory Benoist

-

- - -

Lauréat de quatre étapes Casaq Ligue en moins de dix jours, Grégory Benoist traverse une belle période de forme actuellement, et pas seulement dans les quintés. Portrait d’un pilote qui occupe désormais une place de choix dans le peloton français.

Lauréat de quatre étapes Casaq Ligue en moins de dix jours, Grégory Benoist traverse une belle période de forme actuellement, et pas seulement dans les quintés. Portrait d’un pilote qui occupe désormais une place de choix dans le peloton français.

Il aura trente ans en février prochain, mais continue, tel un alpiniste, de gravir un à un tous les échelons au sein de sa profession. Titulaire de 55 quintés, le pilote né en Belgique a montré ces dernières années qu’il savait aussi tirer son épingle du jeu au plus haut niveau, que ce soit en France ou à l’étranger. Vainqueur du premier Groupe II de sa carrière début octobre, Grégory Benoist a ainsi eu le lendemain le plaisir de participer à son premier Prix de l’Arc de Triomphe paré de la casaque Aga Khan. S’il tutoie désormais les sommets, le pilote de Gérard Augustin-Normand aborde chaque compétition avec le même appétit de victoires. Jamais rassasié, il vient donc d’épingler quatre événements depuis début octobre et figure désormais sur le podium de la Casaq Ligue. Il nous relate ici ses quatre succès, mais aussi ses ambitions dans le Challenge :

« Comment qualifier chacun de ces succès ? Le premier d’entre eux, avec Totxo, est peut-être le plus surprenant. Le deuxième, avec Hurrican Jo, est peut-être celui qui a été le plus difficile à obtenir. J’ai dû pas mal m’employer ce jour-là. Le troisième, acquis avec Shorn Grass, est peut-être le plus net. Ce jour-là, tous les éléments (le terrain en particulier) étaient en notre faveur. Le quatrième, avec A Lola, était le plus attendu car nous avions déjà réalisé de bonnes choses ensemble. Mais rien ne fût facile pour autant. J’ai la chance grâce à Gérard Augustin-Normand mais aussi grâce au travail de mon agent (Helen Barbe) de pouvoir monter de bonnes chances dans les courses-événements. Pour l’instant, je suis dans les trois premiers du challenge. Christophe (Soumillon) et Maxime (Guyon) ont fait le trou mais je vais tout de même essayer de les titiller. »

Crédit Photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté