RMC Sport

La forme Vercruysse

-

- - -

Les quatre premiers du classement étaient présents dans cette nouvelle épreuve de Casaqligue à Vincennes. La victoire revient à Pierre Vercruysse avec Qui Ter Blekte devant Dominik Locqueneux (Rêves de Magalou) et Matthieu Verva (Quenzo du Plach). Bernard Piton (Queyrazac) s’empare de la quatrième place devant Matthieu Abrivard (Rubis de la Frette).

Les quatre premiers du classement étaient présents dans cette nouvelle épreuve de Casaqligue à Vincennes. La victoire revient à Pierre Vercruysse avec Qui Ter Blekte devant Dominik Locqueneux (Rêves de Magalou) et Matthieu Verva (Quenzo du Plach). Bernard Piton (Queyrazac) s’empare de la quatrième place devant Matthieu Abrivard (Rubis de la Frette).

Le gagnant du jour : Pierre Vercruysse de bout en bout

Déjà lauréat d’une épreuve Casaqligue jeudi dernier, Pierre Vercruysse double la mise. Le driver était sûr de son fait : « Je me suis installé au commandement dès le départ car mon cheval est très dur à l’effort. J’ai contrôlé toute la course et à l’intersection des pistes, lorsque Franck Nivard est venu m’attaquer, j’ai débouché les oreilles de mon partenaire. Il a été surpris (tout comme moi) et a répondu par une faute. Heureusement, j’ai réussi à le remettre au trot et je l’ai donc lancé de loin pour me détacher. Le cheval gagne assez facilement ».

Le driver du jour : Dominik Locqueneux toujours à l’arrivée

Dominik Locqueneux est dans une forme resplendissante. Il récolte encore quelques points supplémentaires et se rapproche du leader Eric Raffin. Pourtant, aujourd’hui, le driver ne croyait pas pouvoir faire aussi bien : « C’est super ! Je ne me suis pas occupé de la course durant le parcours parce que je ne pensais pas avoir une première chance. J’ai seulement effectué la ligne droite. Le cheval a remarquablement bien sprinté pour prendre une belle deuxième place ».

Le leader : Eric Raffin perplexe

Le leader du classement n’a pu défendre ses chances, son cheval se montrant fautif à l’intersection des pistes. Eric Raffin n’a pas vraiment d’explications : « Je ne comprends pas la cause de sa faute, j’étais parti doucement donc je n’avais pas fait d’effort. Quand je suis venu, je me suis vite rendu compte que le cheval n’était pas parfait dans ses allures. Il a d’ailleurs fini par se mettre au galop ». Déçu, Eric Raffin conserve encore six points d’avance sur Dominik Locqueneux.

Crédit Photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté