RMC Sport

Sébastien Hardy ne perd pas le Nord !

-

- - -

A l’issue d’un événement très convoité, le prix de Chenonceaux, un driver en forme s’est illustré : Sébastien Hardy. Deuxième en milieu de semaine de l’étape du grand national du trot à Mauquenchy en compagnie de Quinio du Relais, Sébastien Hardy a remis le couvert ce samedi au sulky de Sud. Yves Dreux (Sogo) y a longtemps cru, il prend le premier accessit devant Tony Le Beller (Treskool du Caux). Les cousins Abrivard viennent ensuite. Alexandre (Saba du Vivier) domine Matthieu (Napoléon Bar).

A l’issue d’un événement très convoité, le prix de Chenonceaux, un driver en forme s’est illustré : Sébastien Hardy. Deuxième en milieu de semaine de l’étape du grand national du trot à Mauquenchy en compagnie de Quinio du Relais, Sébastien Hardy a remis le couvert ce samedi au sulky de Sud. Yves Dreux (Sogo) y a longtemps cru, il prend le premier accessit devant Tony Le Beller (Treskool du Caux). Les cousins Abrivard viennent ensuite. Alexandre (Saba du Vivier) domine Matthieu (Napoléon Bar).

La deuxième de Sébastien Hardy

Lauréat d’un événement en juin dernier au sulky de Quiby des Caillons lors d’une étape du grand national du trot, Sébastien Hardy s’impose pour la deuxième fois dans le championnat de la Casaq Ligue grâce à Sud. Plus souvent au sulky de ses pensionnaires qu’appeler par des entraineurs, c’est paré de la casquette « cash driver » qu’il a passé le poteau en tête : « Sud est parti en « piétinant » quelque peu. C’est vrai que je me suis un peu inquiété à ce moment-là. Mais cela s’est bien passé car il y eu beaucoup de rythme et dans ce cas de figure, c’est plus facile de revenir. Cela dit, j’ai eu la chance que Michel Lenoir (Troika du Corta) fasse la faute dans le tournant final car sinon je n’aurais pas pu revenir gagner. Le cheval m’a impressionné tant il allait vite dans la ligne droite. »

Eric Raffin conserve la tête du classement

Rentré bredouille, Eric Raffin profite de la « modeste » cinquième place de Matthieu Abrivard (Napoléon Bar) pour conserver une très légère avance au général (un point et demi). Le leader était associé à Tabby Point, un cheval qui lui avait permis de se placer au niveau groupe I l’hiver passé mais un peu « rouillé » ce samedi : « Le cheval m’a embêté en partant d’où sa faute. Cela lui arrive parfois. C’était sa rentrée et il était peut-être un peu frais. Ensuite, j’ai attendu à l’arrière-garde sans pouvoir espérer quelque chose. Dans cette course très rythmée, il a manqué de compétition, c’est logique. »

Crédit photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté