RMC Sport

Strong Boy signé Lovgren !

-

- - -

Après deux événements disputés en obstacle, le temple du trot reprenait ses droits à l’occasion du prix de la Tremblade. Une course européenne qui a souri à un cheval allemand entrainé en Suède par Joakim Lovgren, connu sur notre sol pour être le mentor du champion Brioni. Ici, c’est Strong Boy qui lui a permis de s’illustrer, devançant Jean-Michel Bazire (Prince du Verger) et Franck Nivard (Onze des Racques). Bernard Piton (Decarone) et Sébastien Hardy (Paloma des Landes) grapillent quelques points.

Après deux événements disputés en obstacle, le temple du trot reprenait ses droits à l’occasion du prix de la Tremblade. Une course européenne qui a souri à un cheval allemand entrainé en Suède par Joakim Lovgren, connu sur notre sol pour être le mentor du champion Brioni. Ici, c’est Strong Boy qui lui a permis de s’illustrer, devançant Jean-Michel Bazire (Prince du Verger) et Franck Nivard (Onze des Racques). Bernard Piton (Decarone) et Sébastien Hardy (Paloma des Landes) grapillent quelques points

Déplacement fructueux de Joakim Lovgren

Joakim Lovgren n’est pas le plus connu des entraineurs suèdois mais force est de constater qu’il ne se trompe pas souvent. Souvent vu à son affaire sur le Plateau de Gravelle avec Brioni, Joakim Lovgren a effectué le déplacement spécialement pour Strong Boy. Bien lui en a pris : « C’est un cheval véloce qui avait de belles références dans notre pays. Nous avons fait le déplacement car sa tâche semblait assez facile par rapport aux adversaires qu’il avait affrontés chez nous. Comme je savais qu’il avait de la marge, j’ai couru de manière offensive. Je n’ai jamais été inquiet ! »

Dominik Locqueneux n’a rien pu faire

La tâche du leader de la Casaq Ligue, Dominik Locqueneux semblait difficile avant le coup. Associé à Opaline Kaer très délaissé au betting, le pilote n’a pas réussi d’exploit: « La jument court bien mais à ce niveau cela devient un peu compliqué pour elle. Nous avons bénéficié d’un bon parcours, elle est à sa place. »

Franck Nivard ne lâche rien

Le partenaire de Franck Nivard, Onze des Racques, restait sur une pléiade de contre performances. C’est pour cela qu’il a couru sagement : « J’étais un peu dans le doute car dernièrement, ses résultats n’ont pas été concluants. J’ai bénéficié d’un bon déroulement de course et il a bien terminé. J’aurais signé pour ce résultat avant le coup. Les deux chevaux devant nous sont supérieurs. » Grâce à ces quatre nouveaux points, Franck Nivard revient à sept unités de Dominik Locqueneux.

Crédit photo : APRH

Le Quinté en vidéo

Casaq

Arrivées et rapports du Quinté