RMC Sport

Trêve et le Qatar à l’honneur

Trêve a remporté le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe

Trêve a remporté le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe - -

C’est la pouliche Trêve, récente acquisition du Cheikh Joaan Al Thani, qui s’est imposée, dimanche à Longchamp, dans le 92e Prix de l’Arc de Triomphe.

Le Japon qui pleure... et le Qatar qui rit ! Si Orfèvre, le samouraï nippon, doit une nouvelle fois se contenter de la deuxième place, la pouliche Trêve, en revanche, offre une première victoire à l’émirat dans la plus belle course du monde au galop.

Élevée par le Haras du Quesnay, qui appartient à la célèbre famille Head, Trêve avait pourtant été présentée aux ventes d’octobre 2011... où elle avait été rachetée 22 000 euros par son entourage ! Invaincue avant de courir le Prix de Diane, qu’elle emportera avec la manière, elle est ensuite acquise par le Cheikh Joaan Al Thani. Lauréate du Prix Vermeille (préparatoire à l’Arc) sous ses nouvelles couleurs, elle offre ce dimanche un premier sacre au Qatar dans le Prix de l’Arc de Triomphe. On rappelle que l’émirat du Moyen-Orient est le sponsor de l’épreuve jusqu’en 2022... Le retour sur investissement fut rapide !

La bonne nouvelle pour les sportsmen, c’est que la pouliche restera à l’entrainement l’an prochain, comme nous l’a confié Christiane Head, son entraineur.

Pour revenir à nos amis nippons, ils n’ont pas à rougir de cette « nouvelle défaite ». Non seulement Orfèvre est un véritable champion, qui termine cette année encore deuxième de l’Arc, ce qui n’est pas donné à n’importe quel cheval, mais leur 3 ans Kizuna a également bien tenu sa partie, s’octroyant une belle quatrième place derrière Intello, lauréat du Jockey-Club. Placer ses deux concurrents parmi les quatre premiers n’est pas chose aisée dans l’Arc, qui reste la « finale » du championnat du monde.

Enfin, un petit mot sur André Fabre, recordman du nombre de victoires (sept) dans cette épreuve, qui lui échappe depuis sept ans. Même s’il présentait cinq concurrents au départ cette année, notons qu’il s’empare de la troisième et de la cinquième place avec Intello et Penglai Pavillion, ce qui n’est pas mal non plus.

Le Quinté en vidéo

Sébastien Darras

Arrivées et rapports du Quinté