RMC Sport

Umberto Rispoli, la classe à l’italienne

-

- - -

En selle sur Meisho Aria, l’étoile montante transalpine fait plier le leader de la Casaq Ligue Christophe Soumillon ce mardi 4 juin à Longchamp pour s’offrir sa 2e victoire d’étape de la saison, la 5e sur l’ensemble de sa jeune carrière. Longtemps enfermé à la corde, Umberto Rispoli fait parler la pointe de vitesse finale de sa monture pour dominer le crack-jockey belge (Ultima Bella) qui a fait illusion pour la victoire. Stéphane Pasquier (Perle Rose), Thierry Jarnet (Ushuaïa Quatz) et Maxime Guyon (Hippy) complètent la bonne combinaison de l’événement-Prix du Palais Bourbon.

En selle sur Meisho Aria, l’étoile montante transalpine fait plier le leader de la Casaq Ligue Christophe Soumillon ce mardi 4 juin à Longchamp pour s’offrir sa 2e victoire d’étape de la saison, la 5e sur l’ensemble de sa jeune carrière. Longtemps enfermé à la corde, Umberto Rispoli fait parler la pointe de vitesse finale de sa monture pour dominer le crack-jockey belge (Ultima Bella) qui a fait illusion pour la victoire. Stéphane Pasquier (Perle Rose), Thierry Jarnet (Ushuaïa Quatz) et Maxime Guyon (Hippy) complètent la bonne combinaison de l’événement-Prix du Palais Bourbon.

Le 1er événement de Meisho Aria

Habituée des joutes Casaq Ligue, l’élève de Satoshi Kobayashi enlève le tout 1er quinté de sa carrière (en 15 participations) dans une épreuve à laquelle elle avait déjà participé en 2012, se classant 3e. Pour sa 2e association avec Meisho Aria, Umberto Rispoli n’a pas tardé à trouver les bons réglages : « Lors de notre précédente tentative, nous n’avions pas été vernis et les choses auraient pu mieux se dérouler si nous avions eu un meilleur parcours. Cette fois-ci, elle s’est très bien comportée, sur une piste qu’elle affectionne. Lorsque j’ai vu le jour, j’ai su que nous pouvions revenir sur Christophe Soumillon et elle s’est bien allongée pour conclure ». Installé depuis moins d’un an en France, Umberto Rispoli impressionne tant par son aisance linguistique que par ses talents de pilote, lui qui s’approche de plus en plus du cap des 300 victoires (296 succès exactement).

Christophe Soumillon se donne de l’air

S’il n’est pas passé loin d’une 7e victoire d’étape, Christophe Soumillon, Champion de France virtuel avec 111 points, a néanmoins profité du tournoi du jour pour prendre ses distances sur son poursuivant direct Olivier Peslier, qu’il relègue à 9 longueurs. Grâce à ses 10 points, Umberto Rispoli passe 6e à 5 points des portes du TOP 5.

Crédit photo : Scoopdyga

Le Quinté en vidéo

Arrivées et rapports du Quinté