RMC Sport

We Are vers le Diane, Cirrus au Panthéon

-

- - -

Réunion fort intéressante, dimanche, à Longchamp, avec un Prix Saint-Alary instructif et un Prix d’Ispahan plein d’émotion.

Le Prix Saint-Alary (Groupe I) dirige généralement les demoiselles qui s’y comportent bien vers le Prix de Diane, quelques semaines plus tard à Chantilly. Ce sera le cas pour la lauréate, We Are, qui n’a pourtant pas bénéficié d’un bon parcours dimanche. Toujours en épaisseur, le nez au vent, elle s’est pourtant débarrassée de Vazira sans difficulté. Même si la représentante de Son Altesse Aga Khan n’est certainement pas avantagée par l’assouplissement des pistes, l’impression visuelle laissée par la fille de Dansili ne laisse planer aucun doute sur ses moyens. Même s’il est trop tôt pour le dire, peut-être que Freddy Head a trouvé sa nouvelle Goldikova...

Du côté des chevaux d’âge (4ans et plus), le Prix d’Ispahan (Groupe I) est également un tremplin vers les plus hautes sphères, même s’il représente un objectif à part entière... surtout pour Cirrus des Aigles, qui est hongre. Battu à deux reprises dans cette épreuve (par Goldikova et Golden Lilac), il a cette fois franchi le poteau en vainqueur, et de quelle manière ! Christophe Soumillon ne souhaitant pas se laisser enfermer, a tout simplement décidé de mener, avant d’accélérer progressivement, au nez et la barbe de ses rivaux du jour. En inscrivant un cinquième Groupe I à son palmarès, «fighting Cirrus», du haut de huit printemps, prouve une nouvelle fois qu’il est bien l’un des meilleurs galopeurs du monde.

Le Quinté en vidéo

RMC

Arrivées et rapports du Quinté