RMC Sport

Les secrets du "jeu serré".

-

- - -

Comme chaque vendredi un professionnel de l'antenne soigne votre poker. Cette semaine Julien Brécard décrypte le retour à la mode du "jeu serré".

Lorsque l’on apprend le poker, c’est souvent l’approche la plus facile à assimiler, celle qui permettrait de gagner assez vite et assez surement sur les petites parties. Le but étant de profiter essentiellement des erreurs des autres joueurs et de ne pas gaspiller vos jetons inutilement.

Cependant, de ce style a vu naitre un accroissement de la fréquence de coups joués de manière à le contrer. Les joueurs larges profitent alors de « l’argent mort » présents dans les pots non disputés. Ils créent également l’accident lorsqu’ils touchent avec une main illégitime. Ce fut alors l’escalade dans l’agressivité ainsi que dans la largesse des mains jouées pour arriver à un niveau jamais égalé (les structures de plus en plus profondes favorisant ce style de jeu).

Le poker étant essentiellement un jeu d’adaptation, il faut alors s’étalonner par rapport à vos adversaires et trouver la bonne vitesse. Le jeu serré ou « nit » revêt alors une vraie force, il vous permet de durer plus longtemps dans un tournoi, il vous assure de partir plus souvent favori lors de confrontations à tapis et enfin il vous confère une image plutôt simple à percevoir.

C’est un style de jeu qui vous oblige, dans le poker d’aujourd’hui, à jouer plutôt en sur-relance en callant simplement. L’argent que vous perdez lors de chaque orbite en foldant vos mains doit être récupéré et compensé par des pots plus gros joués avec vos mains solides.

On a tendance à penser qu’un joueur serré fera très vite peur à ses adversaires et qu’il doit donc préférer sous-jouer ou sous-représenter la force de sa main. C’est, selon moi, dans la grande majorité des cas, une erreur. Car il faut encourager ses adversaires à faire des erreurs et cela commence dès le premier tour d’enchères, préflop. Une sur-relance provoquera effectivement très souvent un fold chez votre adversaire mais chaque fois que ce n’est pas le cas, c’est potentiellement une erreur que vous lui faites commettre.

J’aime les schémas simples pour monter des jetons de manière assez sure. Le style serré est très simple à schématiser : Foldez vos mains moyennes pendant plus d’une orbite, puis sur-relancez en position un joueur assez large. Si celui fold, vous gagnerez de l’argent sur le long terme. Si celui-ci call, il manquera le flop 1 fois sur 3 donc votre ratio sera toujours positif. Soyez logique, effectuez vos continuation bet sur des flops avec des cartes hautes, n’hésitez pas à envoyer une deuxième salve si besoin.

Ce style a fait ses preuves, grâce aux structures d’aujourd’hui vous pouvez même vous permettre de vous rater à un moment sans vous mettre en danger. Vous verrez que, parfois, vos adversaires ne s’aperçoivent pas forcément que vous être une serrure.