RMC Sport

Les secrets du "poker télévisé".

-

- - -

Comme chaque vendredi un professionnel de l'antenne soigne votre poker. Cette semaine, le team pro PokerStars Julien Brécard décrypte la chronologie du "poker télévisé" depuis les années 2000.

Si nous en sommes là aujourd'hui c'est bien parce qu'un jour, une brave personne a décidé de filmer avec malice la finale des wsop. Et oui, le premier boom du poker en tant que discipline montrable, et donc regardable, a la télévision.

Chris Moneymaker et le poker en ligne sont, entre temps, passés par là et le poker télévisé a perduré. Sous différentes formes, en sit'n'go, en cash game, en speed poker, en tournoi, il n'y a plus eu une grille de programmes sans parties de poker depuis l'apparition en France du WPT sur Canal+ en 2005.

La découverte (2004/2006)

Le WPT sur canal+ de Patrick Bruel avec Denis Balbir ou Lionel Rosso reste pour moi un côté sentimental. Il représente une époque du poker ou nous découvrions ce jeu, ou chaque nouvelle partie était vécu comme une fête. Les premiers pas de Gus Hansen, les révélations de Daniel Negreanu, Antonio Esfandiari, les liasses de billets sur la table. A l'époque, nous ne le savions pas encore, les structures étaient vraiment peu profondes arrivé en fin de tournoi mais le jeu était moins agressif qu'aujourd'hui. Ce programme reste le « must » car il a permis a toute une population de découvrir le poker.

L'effet de mode (2006/2009)

Le WPT s'installe comme le rendez vous « hype » des 25/35 ans de l'époque. N'importe quel personne de cette génération a au moins entendu qu'il existait désormais un programme de poker à la télévision. En ces temps de course a la virtualité, le concept fait le buzz et le poker rentre peu a peu dans les mœurs avec une émission qui embraye assez rapidement avec « direct poker ». Émission présentée par Patrice Lafont. C'est l'abri WPT par excellence, un poker champêtre, commentée par Bruno fitoussi et quelques obscurs « randoms ». On y trouve des commentaires techniques plus poussés de la part de fitoussi alors que la qualité des joueurs, de la structure et des enjeux sont bien inférieurs au WPT. C'est un poker convivial.

L'explosion (2009/2011)

Comme lors de chaque buzz ou nouveauté dans le paysage, l'industrie s'empresse de nous pondre des concepts tous aussi novateurs les uns que les autres et procède à ce que j'appelle le gavage. On a eu droit a tous les jeux avec les wsop, les highstakes poker, poker after dark, poker dôme, 100% poker ou encore stars of poker. Parlons d'ailleurs de stars of poker... Concept à la base plutôt alléchant mélangeant amateurs, people et professionnels. Avec potentiellement 300.000 euros a gagner, ce tournoi fut l'un des plus grassement doté des tournois de poker télévises et produit en France, par des français. Le souci est que le concept est arrivé en pleine période de gavage poker sur toutes les chaînes et n'a pas eu le succès qu'il aurait mérité.

Aujourd'hui, la maturité?

L'offre télévisée poker d'aujourd'hui est plus structurée avec d'un côté les finales de l'EPT sur M6, la maison du bluff et Cash or play sur NRJ12. Il s'agit la d'une polarisation complète du paysage. De l'ultra pointu avec l'EPT, du fun avec la maison du bluff et de l'accessible avec cash or play.