RMC Sport

Ludovic Giuly : "J'aime l'adrénaline du poker"

-

- - -

Ludovic Giuly, l'ex-joueur du PSG, dispute aujourd'hui le WPT National Cannes by PMU (Barrière Le Croisette). L'occasion pour l'ex-international d'évoquer sa passion pour le poker.

Depuis quand joues-tu au poker ?

Ca n’étonnera sans doute personne mais j’ai découvert le poker à Monaco dans les années 2000. C’est la ville du jeu et des casinos. J’y ai d’ailleurs fait de très belles parties dans l’enceinte de Monte Carlo. D’ailleurs dans chaque club où je suis passé j’ai toujours joué au poker lors des mises au vert. Mais les plus belles parties auxquelles j’ai joué avec des coéquipiers, c’était incontestablement lors de mon passage à Rome entre 2007 et 2008.

Qu’est-ce que t’apporte le poker ?

En s’asseyant à une table de poker on a la même sensation que quand on rentre sur un terrain de foot. On a la pression, il faut être intelligent sur des coups et surtout savoir garder son sang-froid. Patrick Bruel dit du poker que c’est le sport le plus violent que l’on puisse faire assis, c’est vrai. Le poker c’est usant et ça pompe de l’énergie. Après une grosse partie, c’est pire qu’un match de foot, on a des courbatures… Mais mentales.

Plutôt poker live ou online ?

Je préfère de loin le poker live au poker online. Quand on joue sur son ordinateur, on n’a pas toutes les données. On ne sait pas si c’est réel et on n’a pas le stress et l’adrénaline que l’on cherche à table. C’est trop virtuel et ça me plait moins. Quand on joue pendant 20 ans au football à haut niveau, la pression manque. Et l’un des meilleurs remèdes à cela, c’est le poker ?

Quel objectif pour ton premier tournoi à gros buy-in ?

Je n’ai pas la prétention d’être un excellent joueur de poker. Je suis encore débutant et j’essaye d’apprendre rapidement. Mon objectif sur ce tournoi sera de ne pas être ridicule et de trouver des bons spots pour accumuler les jetons. Je vais essayer de bien calculer et ne surtout pas trop me tromper. J’espère que la journée va être longue !