RMC Sport

Didier Mengo 18/01

Il y a tout juste une semaine, dans la nuit de dimanche à lundi, une boite brésilienne de la banlieue de Turin a résonné au son du samba et du pagodinho jusqu’à très tard dans la nuit. A la percussion, Ronaldinho, galvanisé par l’éclatante victoire 3-0 à peine conquise au stade Olympique de Turin face à la Juventus. Galvanisé aussi et surtout par sa très brillante prestation avec 2 buts et une passe décisive à son actif. Un sourire grand comme cela, le rythme d’un mec heureux et bien dans sa peau. Et bien sur, le coup des critiques qui repart : l’éternel fêtard Ronnie, l’ex-joueur de foot qui ne pense qu’à la cerveja bem gelada, bref du classique. Pas trop du coté de Milan où le 3-0 était plutôt quand même de nature à pardonner l’after ! Mais ailleurs oui …

Seulement, pas de chance pour les détracteurs, à la reprise de l’entrainement à Milanello, il était présent, en forme et souriant. Il s’est bien préparé toute la semaine et donc du coté des tifosi rossoneri, on était assez confiant pour le match d’hier après midi à San Siro contre Sienne. Mais de là à imaginer un tel spectacle. Ronaldinho a tout simplement été époustouflant ! Et ses 3 buts seraient presque une anecdote tant sa prestation a été monstrueuse. Il court moins qu’il y a quelques années certes, il gère ses efforts, mais quand il a le ballon dans les pieds, San Siro n’a jamais aussi bien porté son nom de scala du calcio. Précision, génie, créativité, efficacité, le rêve pour les yeux des spectateurs et téléspectateurs. Le rêve bien sur pour un entraineur. Brésilien lui aussi, Leonardo, qui va certainement recevoir dans les prochaines semaines de nombreux appels du staff de la seleção, Dunga en tête, pour suivre de près cette affaire. Car tel que c’est parti, on ne voit vraiment pas comment Ronnie pourrait ne pas être convoqué pour la Coupe du Monde. Lui avoue qu’il se sent bien à Milan. Apprécié par le public, apprécié par le staff, il affirme prendre beaucoup de plaisir à l’entrainement et en match. Après on le savait déjà … et dieu seul sait où il a fini la nuit dernière. Dimanche prochain il y a le derby … vous voulez parier que les traditions culturelles de chacun seront respectées. Samba endiablé pour Ronaldinho … fado mélancolique pour Mourinho !

Didier