RMC Sport

Un Clasico charnière?

Barcelone 2-2 Real Madrid

Encore plébiscité, tel l’énième opus d'une série à succès, le Barça-Real d'hier soir en match retour de Coupe du Roi aura eu le bon goût de tromper la lassitude en offrant quatre buts et quelques enseignements. Même loin de la victoire, même éliminé de la compétition, José Mourinho a dû quitter le Camp Nou de bien meilleure humeur qu'il n'y était entré. Le Special One n'avait pourtant pas d'exploit à célébrer ni d'arrosages automatiques à ignorer. Juste une leçon à retenir : perdu pour perdu, mieux vaut jouer face au Barça. Grâce à un Ozil lumineux, un Ronaldo réaliste et un Benzema encore au-dessus du lot, les Madrilènes ont fait comprendre à leur rival de toujours qu'ils n'étaient pas premiers de la Liga par hasard. Plus encore que le championnat ou la Ligue des Champions, c'est le football européen qui est relancé, satisfait de voir son duel préféré retrouver un peu de piment.
Qualifié mais pas vainqueur, Guardiola lui-même peut être soulagé d'avoir, à nouveau, un adversaire à sa mesure. Car à vaincre sans péril...

Le Clasico en slow motion