RMC Sport

Double Contact - Brulux: "Avec Messi, Neymar et Suarez, on était les 4 Fantastiques"

RMC Sport a sa rubrique "culture-sport" baptisée "Double Contact". Tout au long de l’année, on vous propose des entretiens intimes et décalés, avec des artistes qui font l’actualité. Après la sortie de son album "La sans pitax", on a rencontré Brulux. Le rappeur du nord de Paris nous parle de son amitié avec Karim Benzema, ses talents de n°10 et son improbable rencontre avec la MSN.

C’est le genre d’anecdotes qu’on raconte à ses petits enfants au coin du feu. En exagérant un peu, pour les faire rêver. Mais Brulux n’aura pas besoin de trop embellir celle-ci. Elle est déjà suffisamment originale. L’histoire date d’il y a quelques années. Grand fan de foot, le rappeur du nord de Paris répond à l’invitation Zakaria Bakkali, qui évolue alors à Valence. L’ailier belge lui propose de venir assister au choc de Liga contre le FC Barcelone, à Mestalla. Le punchlineur de Belleville débarque sur la côte méditerranéenne le jour du match, avec quelques amis. Et prend ses quartiers dans un luxueux hôtel de la ville. En fin d’après-midi, la petite troupe s’apprête à sortir pour se diriger vers le stade. Mais Brulux, de confession musulmane, se rend compte qu’il n’a pas effectué sa troisième prière de la journée (Asr). Il laisse alors ses potes partir en premier et retourne dans sa chambre pour le faire.

Agacé par l’absence de Benzema chez les Bleus

Au moment de ressortir dans le couloir, il tombe nez à nez avec des visages familiers: ceux de Lionel Messi, Neymar et Luis Suarez! Les trois stars du Barça discutent tranquillement devant lui. Sans aucun agent de sécurité à leurs côtés. Lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrent, Brulux s’engouffre avec le trio qui terrorise l’Europe du foot. Comme si de rien était. Et lâche quelques "ola" en essayant de rester naturel. "Quand on est arrivés dans le hall principal, on est sortis en ordre dispersé, Messi, Neymar, moi, Suarez. On était les 4 Fantastiques", s’enflamme-t-il lorsqu’on le rencontre après la sortie de son album "La sans pitax" (disponible depuis début janvier). L’artiste de Belleville en profite aussi pour évoquer ses souvenirs de jeunesse avec Lassana Diarra, ses talents de meneur de jeu et son amitié avec Karim Benzema. Avant de s’agacer de voir le buteur du Real Madrid (son club préféré) snobé par l’équipe de France depuis si longtemps. Pour des raisons qui, d’après lui, dépassent largement le cadre du rectangle vert.

>> Découvrez tous les entretiens "Double Contact" en cliquant ici

Alexandre Jaquin avec Marisol Algaron et Maxime Deloffre