RMC Sport

Double Contact - IAM: "Rien n'empêche d'aller voir jouer l'OM avec le survêtement d'un autre club"

Le groupe IAM

Le groupe IAM - @RMCSport

RMC Sport a lancé « Double Contact », sa nouvelle rubrique « culture-sport ». Tout au long de l’année, on vous propose des entretiens funs, intimes et décalés avec des artistes qui font l’actualité. A l’occasion de la sortie de leur nouvel album « Revolution », disponible depuis le 3 mars, on a rencontré le groupe IAM. Et on a évidemment parlé de l’OM avec les pionniers du rap français.

Ils ont la gentillesse et la décontraction de ceux qui n’ont plus rien à prouver. Près de trente ans après leurs débuts, les membres du groupe IAM font partie du patrimoine de la musique française. Bien au-delà du rap. Une notoriété qui ne leur fait absolument pas tourner la tête. Au contraire. C’est un groupe humble et accessible qu’on retrouve dans un hôtel du 11e arrondissement de Paris, peu après la sortie de l’album « Revolution » (disponible depuis le 3 mars). En ce jour de remontada, les rappeurs marseillais, presque au complet (Imhotep avait un empêchement), ont envie de parler de foot. Comme tous les jours en fait. Grands fans de l’OM, Akhenaton, Skurik’n, Kheops et Kephren ne ratent jamais un match de leur équipe de cœur. Et passent des heures à débriefer entre potes.

S’ils espèrent que Frank McCourt va leur permettre de revivre de belles émotions, ils souhaitent surtout la mise en place d’un projet cohérent et réaliste. Loin des effets d’annonce qui ont embrasé Marseille ces dernières années. A terme, ils espèrent pouvoir concurrencer le PSG, dont ils suivent toutes les rencontres et qu’ils adorent chambrer. Toujours avec un « #humour », précisent-ils, en confiant leur admiration pour Marco Verratti. S’ils ne porteront jamais l’écusson du club de la capitale, ils reconnaissent que ses équipements ont de l’allure. Et regrettent que ceux de l’OM ne soient pas aussi stylés. Au contraire des associations du Vélodrome, ils ne s’interdisent pas d’arborer les couleurs d’autres équipes étrangères malgré leur attachement aux Ciel et Blanc. Ils ont d’ailleurs récemment flashé sur la parka kaki du Napoli…

"Shurik’n a un profil à la Lassana Diarra"

Les membres d’IAM ont aujourd’hui tous près de 50 ans. Pour continuer à assurer en studio et sur scène, sachant qu’un concert peut leur faire perdre jusqu’à cinq kilos, ils suivent un programme sportif quotidien. Avec beaucoup de cardio. En revanche, ils ont rangé leurs crampons. La faute à une série de blessures qui a envoyé l’ensemble du groupe à l’infirmerie.

"Maxime Lopez a l’air d’avoir la tête sur les épaules"

Grands supporters de l’OM, les pionniers du rap français souhaitent que leur club de cœur accentue son travail de formation. Et sortent plus de jeunes talents pour renforcer l’équipe première. A l’image de Maxime Lopez, un joueur qu’ils apprécient particulièrement du haut de ses 19 ans.

"L'OM a besoin d'un attaquant polyvalent comme Griezmann"

Comme tout Marseille, Akhenaton et les siens attendent du renfort lors des prochains mercatos. Avec en priorité un attaquant pour épauler Bafétimbi Gomis. Un élément capable d’évoluer à plusieurs postes et de se montrer décisif, comme l’était Mamadou Niang il y a quelques années.

"En L1, certains jouent avec le bus, le grand-père et le sac de sport dans les cages"

Les rappeurs d’IAM regardent beaucoup de foot, notamment des matchs de Ligue 1. Et ils regrettent que certains entraîneurs adoptent encore trop souvent des tactiques frileuses et défensives. Surtout que le championnat de France regorge de bons manieurs de ballons qu’ils verraient bien sous les couleurs phocéennes.

"Sans Verratti, le PSG a fait des matchs minables"

Soutenir l’OM n’empêche pas de suivre le PSG. Bien au contraire. Akhenaton le confirme en expliquant qu’il regarde tous les matchs du club de la capitale. Et s’il avait un joueur à prendre à Marseille, ce serait sans hésitation Marco Verratti. Un choix qui fait l’unanimité au sein du groupe.

"Rien n'empêche d'aller voir jouer l'OM avec le survêtement d'un autre club"

Les associations de supporters se sont lancés dans une « chasse au footix » au Vélodrome. Comprendre : aucun autre logo que celui de l’OM n’est le bienvenu dans le stade. Une position que ne partage pas forcément IAM. Pour les rappeurs marseillais, il n’y a aucun mal à venir soutenir le club phocéen avec un survêtement de la Juventus Turin ou du Real Madrid. Du moment qu’il ne s’agit pas d’une équipe de Ligue 1.

Alexandre Jaquin avec Maxime Deloffre

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur