RMC Sport

Double Contact - Michel: "Quand l’AC Milan perd, je passe une mauvaise soirée"

RMC Sport a sa rubrique "culture-sport" baptisée "Double Contact". Tout au long de l’année, on vous propose des entretiens intimes et décalés avec des artistes qui font l’actualité. Après la sortie de son dernier album, on a rencontré Michel. Le rappeur de Valenciennes, d’origine italienne, nous parle de son amour pour l’AC Milan, de son passé d’abonné à Nungesser et de son affection pour Mario Balotelli.

Il a le cœur partagé entre les deux côtés des Alpes. Mais lorsqu’il s’agit de football, Michel préfère traverser le massif montagneux. Le rappeur de Valenciennes, d’origine italienne, est un grand fan de Serie A. Et de l’AC Milan en particulier. Une passion née à l’époque où Andreï Shevchenko empilait les buts de classe aux quatre coins du globe. Quand l’institution rossonero était la plus prestigieuse du continent. Près de vingt plus tard, le paysage a beaucoup changé. Le club lombard, qui réalise tout de même un excellent début de saison, ne fait plus partie des cadors européens. Mais Michel n’a jamais perdu la flamme rouge et noire pour autant.

La personnalité décalée de Fognini

Malgré les désillusions, les embrouilles administratives et les recrutements improbables, l’artiste de Valenciennes supporte le Milan avec la même ferveur. Au point de devenir irritable les soirs de défaite. C’est ce qu’il nous raconte lorsqu’on le rencontre après la sortie de son album "Le vrai Michel 2" (disponible depuis le 4 septembre). Le rappeur du Nord en profite pour nous parler aussi de son passé dans les tribunes de Nungesser, l’ancien stade de VA. Et de son affection pour les sportifs à la personnalité décalée, à l’image de Mario Balotelli ou Fabio Fognini. Deux Italiens évidemment.

>> Découvrez tous les entretiens "Double Contact" en cliquant ici

Alexandre Jaquin avec Nathan Hallégot et Maxime Deloffre

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur