RMC Sport

Double Contact: on a maté France-Hongrie avec Hornet La Frappe

RMC Sport a suivi le match nul de la France en Hongrie, samedi à l’Euro (1-1), avec Hornet La Frappe et son équipe. Une après-midi intense, entre barres de rire et frustration avec le rappeur d’Épinay-sur-Seine. Épisode "Double Contact" collector!

Le carrelage se reflète sur les murs immaculés. Face aux larges miroirs, les fauteuils n’ont encore jamais servi. Rangées dans leur étui, les tondeuses attendent de vrombir. Le Barber Binks est prêt à ouvrir ses portes d’ici peu. A quelques jours de son inauguration, c’est dans ce salon de coiffure, situé à Argenteuil (Val-d’Oise), qu’on a retrouvé samedi Hornet La Frappe. Le rappeur d’Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) est venu en voisin pour mater le match de l’Euro entre la France et la Hongrie. Avec l’espoir de voir les Bleus faire le spectacle à Budapest, pour leur deuxième sortie dans la compétition.

Accompagné par son équipe de fidèles, l’artiste du 93 (qui sortira bientôt un nouveau projet) est confiant lorsqu’il s’installe face à l’écran mural pour le début de la rencontre. L’ambiance est particulièrement détendue en ce début d’après-midi. Tout le monde a pronostiqué un succès français. Avec un but de Karim Benzema, qu’Hornet connaît personnellement depuis plusieurs années. Mais le scénario est plus crispant que prévu. Portés par plus de 60.000 supporters, les Hongrois résistent bien à la Puskas Arena. "Peufra" et ses gars s’impatientent dans leur kop improvisé. Benzé rate l’immanquable. Attila Fiola ouvre le score avant la mi-temps. "Ça va pas là", souffle Hornet en sortant prendre l’air...

Hornet La Frappe
Hornet La Frappe © RMC Sport

Le but de Grizou célébré sans retenue

Mais la seconde période est tout aussi stressante. Jusqu’à l’égalisation d’Antoine Griezmann, qui déclenche une énorme explosion de joie dans le barber. Regonflée à bloc, la team de Mounir (son vrai prénom) donne de la voix et pousse jusqu’au bout en attendant le but de la victoire. En vain. 1-1 score final. Le débriefe a un petit goût amer pour HLF, qui tient tout de même à positiver en se projetant sur la suite du tournoi. Avec un petit clin d’œil à son pote Karim, toujours à la recherche de son premier but depuis son retour en sélection.

>> Découvrez tous les entretiens "Double Contact" en cliquant ici

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport