RMC Sport

Il y a des parasites entre le selectionneur et les joueurs français.

Nous venons de vivre une campagne de préparation. Qui dit préparation dit progression et il y a une personne qui en a en a vu une, ce qui est déjà important. Pourtant, mathématiquement, c'est une régression. Nous avons rencontré des adversaires qui au niveau de leur classement était censé être à chaque fois un peu moins bon.

Après cette constatation, on ne peut être qu'inquiet. Le selectionneur national avait opté dès le début de la coupe du monde pour un système de jeu à un seul milieu de terrain défensif et donner ainsi plus de poid à l'attaque.

Dans ce système, il y a une chose primordiale, c'est que le coach doit faire passer des messages clairs et précis. Evidemment quand on a vu la façon de jouer de l'équipe de France, on a immédiatement pensé à celle de José Mourinho qui quelques jours plus tôt avait remporté la Champions League. Simplement, l'entraineur portugais a su faire passer ses messages et son équipe a joué à sa manière. Pour l'équipe de France, c'est une autre histoire puisque notre animation offensive et défensive n'a aucune ligne directrice. Les joueurs sont livrés à eux-même et ne savent pas exactement ce qu'ils doivent faire. José Mourinho, lui, sait faire jouer ses joueurs comme il le souhaite. Visiblement, il semble qu'il y est des parasites entre le selectionneur et nos joueurs français.