RMC Sport

Larqué : « Leonardo, une solution de facilité… »

Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que la sanction de 9 mois infligée à Leonardo est somme toute logique. Mais s'interroge sur les conséquences de cette suspension en vue de la nomination du futur entraineur parisien.

« Il risquait entre 6 mois et un an, il a pris pile-poil 9 mois, analyse « Captain Larqué ». On va peut-être ajouter que dans ces 9 mois, il y a les mois de juin et de juillet qui sont des mois creux. Donc entre la peine qu’il a déjà purgée et les mois de juin, juillet, la commission de discipline lui a mis véritablement 6 mois pour la saison prochaine. C’est une sanction me semble-t-il juste a minima sachant aussi qu’il y a plusieurs facteurs aggravants. Il y a d’abord les déclarations antérieures de Leonardo qui n’ont quand même pas été un plus dans son dossier. Ça a plutôt été un moins parce qu’il avait déjà attaqué pas mal les officiels. Après avoir attaqué les entraineurs, il s’en est pris aux officiels. Et puis surtout, l’autre fait aggravant, c’est qu’il a mis dans la sauce la bousculade d’un officiel lui-même, en l’occurrence le délégué, chose qui visiblement n’a pas été démontrée du tout et n’a pas convaincu les membres de la commission de discipline. Et enfin, ça s’est surtout passé après un match. Alors paradoxalement -mais c’est ainsi que ça se passe- les sanctions d’un incident survenu après un match sont plus importantes que lorsque ça se déroule dans le cours de la rencontre. Suspendu ou pas suspendu, poursuit Larqué, je pense que la solution Leonardo pour le Paris Saint-Germain, c’est la solution de facilité. Mais la solution de facilité, ce n’est pas souvent la meilleure solution. Même s’il n’est pas suspendu, je pense que c’est une mauvaise idée. Et puis, rafraichissons-nous la mémoire sur ce qu’a dit Ancelotti à la veille de la dernière journée de championnat lors de la conférence de presse : « Il y a une raison pour laquelle je ne souhaite pas rester au Paris Saint-Germain et je ne vous la dirai jamais »… »