RMC Sport

Chabal : "Il fallait s'attendre à ce que l'Italie nous tape !"

Consultant tous les lundis soirs dans le Moscato Show sur RMC entre 18h et 20h, Sébastien Chabal s’est exprimé sur le premier match du Tournoi des Six Nations samedi au Stade de France, France / Italie et sur son souvenir de la défaite des Bleus à Rome en 2011. Voici les meilleurs extraits :

Le souvenir d’Italie / France 2011 :

"C’était mon jubilé ! Ce n’est pas une honte, le mot est un peu fort. Les Italiens avaient fait un gros match et nous, un match moyen, rappelle le troisième ligne du Racing-Métro. Il fallait s’attendre à l’évolution des Italiens et à ce qu’il nous tape un jour sur un passage à vite. Je ne pensais que ça arriverait si vite. On y était mais je ne pense pas que ça arrivera si souvent. Je ne pense pas qu’on ne les ait pas respectés. On avait été attentistes et on les avait laissés jouer. On les avait regardés prendre confiance dans un jeu assez stéréotypé avec beaucoup d’envie et de combat. Ça s’est joué à la dernière seconde du match sur une pénalité. On n’avait pas pris une branlée. Ils avaient abordé ce match comme une finale de Coupe du monde."

La rivalité Trinh-Duc / Beauxis :

"François Trinh-Duc a eu une période difficile mais regardons ce qu’il fait depuis la fin de la Coupe du Monde. Ce joueur à la tête solide, il a encore été exceptionnel vendredi soir lors de la victoire de Montpellier face au Stade Français. De son côté Lionel Beauxis porte le Stade Toulousain depuis le début de saison. Ces deux joueurs ont des styles différents : François est un joueur qui attaque la ligne, Lionel joue plus loin de la ligne d’avantage mais a un plus gros jeu au pied. Le choix est difficile, tout va dépendre de la stratégie mise en place par Philippe Saint-André pour affronter l’Italie."