RMC Sport

Barcella : « C’est très angoissant ! »

-

- - -

Blessé au tendon d’Achille en août 2010, avant de rechuter en janvier, le pilier sort d’une saison blanche avec le Biarritz Olympique. Malgré tout sélectionné pour la Coupe du monde, il a conscience de la difficulté de son défi.

Fabien Barcella, avec votre blessure cette année, pensiez-vous avoir une chance de disputer cette Coupe du monde ?
Pas du tout ! Je faisais de la rééducation au club et j’ai entendu le portable qui s’est mis à gigoter. J’ai tout de suite un peu compris. Vu la saison blanche que j’ai passée, c’est une petite surprise. Mais je me suis remis très vite au travail. Aujourd’hui, je suis dans une phase de préparation physique. Je cours et j’essaye de retrouver mes capacités. Je me rapproche de plus en plus du terrain. L’idée, c’est d’arriver dans un état de forme qui me permette de faire la préparation, quitte à reprendre le rugby quand je serai prêt physiquement. Pour l’instant, ça ne se présente pas trop mal.

Vous allez tout de suite retrouver le niveau international…
C’est très angoissant. Le niveau international, ça pique ! Mais je prends les choses comme elles viennent. Si je suis prêt physiquement, ça ne posera pas de problème. Je suis encore réticent à m’essayer sur les poussées. C’est comme ça que je me suis fait mal. Je vais m’y préparer du mieux possible et j’espère que ça tiendra.

A quel accueil vous attendez-vous en Nouvelle-Zélande ?
La dernière fois qu’on y est allé, il y a eu quelques histoires, comme la victoire de Dunedin (27-22) où on a reçu quelques canettes de bière lors de nos tours de terrain. C’était un peu surprenant. Il y a aussi eu l’épisode Bastareaud. On peut s’attendre à un accueil
« chaleureux » !