RMC Sport

Chabal : "Pas nécessaire de rappeler les vieux"

Sébastien Chabal

Sébastien Chabal - RMC Sport

Avant les trois tests amicaux du mois de novembre face aux Fidji (le 8), à l’Australie (le 15), et à l’Argentine (le 22), Sébastien Chabal, membre de la Dream Team RMC Sport, fait le point sur les forces en présence au sein du XV de France.

Sébastien Chabal est contre l’idée d’un retour en sélection des anciens, que sont Imanol Harinordoquy, Aurélien Rougerie, et Julien Bonnaire, pour disputer les tests de novembre. Consultant dans le Super Moscato Show sur RMC, tous les lundis entre 16h et 19h, l’ancien troisième ligne assure que le XV de France peut s’en sortir sans eux. « Il faut que cette équipe de France gagne, qu’elle retrouve de la confiance, il faut pouvoir s’asseoir sur quelques certitudes. Après, je ne pense pas que ce soit nécessaire de rappeler les vieux (Harinordoquy, Rougerie, Bonnaire). Ils ont une telle expérience, que même si tu les appelles la veille du rassemblement, ils vont répondre présent. C’est même eux qui vont tirer le reste.

Mais je ne suis pas sûre que ce soit véritablement nécessaire. Avec une telle équipe, le groupe composé, tu peux gagner les matches proposés cet automne, qui ne sont pas très difficiles. Ce sera intéressant de voir ce que ça donne avec ce groupe qui travaille ensemble depuis un petit moment. Il faut le laisser travailler. »

« Les utiliser en cas de besoin »

« Les gars qui sont là, c’est ce qui se fait de mieux. Rappeler les anciens, je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution. Tous les jours, je discute avec Lionel (Nallet), à 38 ans, s’il aurait fallu qu’il enchaine le championnat et l’équipe de France, je ne suis pas sûr qu’il puisse tenir. Il faut les ménager, les laisser dans le formol, les laisser souffler quand il n’y a pas de matchs. Il faut les utiliser uniquement s’il y en a vraiment besoin, pour les deux derniers matches du tournoi par exemple. Aujourd’hui, tu n’as pas besoin d’Harinordoquy, de Rougerie, pour battre les Fidji ou l’Argentine. »

La rédaction, avec Le Moscato Show